Accueil
Super Tuesday : Pour qui vote l'électorat catholique?
Partager

Super Tuesday : Pour qui vote l'électorat catholique?

Un article rédigé par Pauline de Torsiac - RCF, le 5 mars 2024  -  Modifié le 5 mars 2024


Ce Mardi 5 mars les américains votent au "Super Tuesday" aux États-Unis. Un jour de vote déterminant avant l'élection présidentielle américaine du 5 novembre 2024 qui devrait voir, pour la deuxième fois,  s'affronter le démocrate Joe Biden et le républicain Donald Trump. Mais pour qui vote l'électorat catholique? Quels sont les thèmes qui pourraient influencer son vote ? Décryptage avec François Mabille, chercheur au CNRS et directeur de l’observatoire de géopolitique des religions à l’IRIS au micro de Pauline de Torsiac.

 photo de la campagne électorale aux Etats Unis  ©HL JCARLOS  HANS LUCAS photo de la campagne électorale aux Etats Unis ©HL JCARLOS HANS LUCAS


Les électeurs américains sont appelés à voter mardi 5 mars 2024 dans une quinzaine d'Etats pour désigner le candidat de chaque parti à la présidentielle. L'occasion de s'intéresser au vote de l'électorat catholique dans ce scrutin.

 

Elections présidentielles américaines : Y'a t'il un vote catholique?

Aux Etats-Unis, les catholiques sont plus de 50 millions. Ils représentent un tiers des votants. Alors, entre Joe Biden et Donald Trump, ont ils un candidat favori?
Y’a t’il un vote catholique outre atlantique? "C'est une question qui se pose" reconnaît François Mabille, chercheur au CNRS et directeur de l’observatoire de géopolitique des religions à l’IRIS. "On sait", ajoute t'il,  que l'Église catholique est de manière générale divisée sur les questions politiques, que ce soit l'épiscopat ou les catholiques. Au sein de cet électorat, il faut distinguer les catholiques blancs et les catholiques d'origine hispanique. Les premiers sont majoritairement républicains, alors que les catholiques d'origine hispanique sont pro-démocrate à environ 70%." Alors est-ce qu'on peut parler d'un vote catholique alors même que l'électorat est fragmenté ?

Les catholiques, un électorat divisé


Parmi les questions qui font  débat dans le choix du futur candidat, l’immigration ou encore l’avortement. Mais aussi l’âge de Joe Biden.  A 81 ans, le président sortant doit  démontrer à ses électeurs que son âge n'entame pas sa capacité à gouverner. Pourtant son âge ne semble pas jouer sur le vote des catholiques. François Mabille remarque, en revanche, que sur la question des migrants, 

Il y a une différence importante entre les catholiques démocrates qui sont très largement opposés à la construction ou à la poursuite de la construction du mur à la frontière avec le Mexique. En revanche, les catholiques républicains y sont très largement favorables.

La seconde question qui est sans doute plus importante, c'est celle de l'avortement. C'est peut-être là la ligne de fracture qui va expliquer la répartition des votes entre Trump et Biden."

La lutte contre l'avortement, une priorité pour les évêques américains en vue des élections présidentielles 

Dans une déclaration publié en novembre dernier, les évêques américains ont fait de la lutte contre l’avortement une priorité en vue des élections présidentielles de 2024. Mais si la Conférence épiscopale américaine parle d’une seule voix sur ce sujet, elle reste divisée car elle est composée de profils très différents, explique François Mabille."Parmi les cardinaux, vous allez trouver aussi bien le cardinal O'Malley qui est le cardinal de Boston et qui est considéré plutôt comme un libéral. L'un des derniers cardinaux américains nommé par le pape François, le cardinal Wilton Gregory, l'archevêque de Washington, d'origine afro-américaine, pro-LGBT. Et puis vous avez d'un autre côté le cardinal conservateur, Raymond Burke, qui n'est pas tout à fait dans la même perspective.

L'épiscopat américain est assez divisé même s'il y a un consensus sur la question de l'avortement.

Dans la perspective de l'élection présidentielle, la conférence épiscopale nord-américaine a de nouveau publié un document qu'elle avait déjà publié il y a quatre ans. Les évêques y font une  synthèse de leur position sur un ensemble de sujets. "Cela va de la paix à la liberté religieuse, en passant par les questions de justice économique, de discrimination, de migration et d'avortement. Pour l'instant, il n'y a pas véritablement de groupe principal qui se dégage, tant cette Église est divisée. Ce que l'on voit plutôt, ce sont des prises de position individuelles. Des catholiques qui se mobilisent au sujet de l'Ukraine, d'autres qui se sont mobilisés autour des questions de migration, d'autres pour les questions d'avortement. Donc c'est une sorte de patchwork qui se dessine pour l'instant."

A côté des catholiques, les évangéliques représentent quant à eux  80 millions d’Américains, soit  un quart de la population américaine. C’est le courant religieux le plus important des États-Unis. En 2020, ils avaient voté à plus de 80 pour cent pour Donald Trump.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don