Accueil
SPUC : l'oecuménisme vu par les anglicans de Provence
Partager

SPUC : l'oecuménisme vu par les anglicans de Provence

Un article rédigé par Sophie Lecomte - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 20 janvier 2022  -  Modifié le 21 janvier 2022
Vitamine C (Aix-Marseille) SPUC : l'oecuménisme vu par les anglicans de Provence

Nous avons vu son astre à l’Orient, et nous sommes venus lui rendre hommage” cet extrait de l’évangile de Matthieu a été choisi pour thème par les chrétiens du Moyen-Orient, à l’occasion de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens (SPUC) qui a lieu en ce moment.
Des célébrations oecuméniques et des conférences sont au programme toute cette semaine à Marseille et à Aix.
Rencontre avec James Johnston, révérend de l’Eglise anglicane à Marseille.

©Robert Poulain ©Robert Poulain

L’Eglise anglicane en Provence, c’est près d’une centaine de fidèles de nationalités différentes majoritairement anglophones, qui dépendent du diocèse de l’Europe dont le siège est à Canterbury.
Les anglicans sont présents à Marseille depuis 1870. A l’origine, c’était surtout des marins. Aujourd’hui, la communauté s’est élargie et reste étroitement en lien avec la pastorale de la mer. Elle participe notamment aux messes mensuelles destinées aux marins à Notre Dame de la Garde.

Une église anglicane en lien avec les catholiques et les protestants

Les anglicans représentent près de 110 millions dans le monde, elle est la troisième communauté chrétienne après les catholiques romains et les orthodoxes.
Pour le révérend James Johnston, l'Église anglicane est comme un lien entre catholiques et protestants avec un fort attachement à l’Eucharistie et à la Bible.
J’imagine notre communauté comme un grand parapluie qui recouvre beaucoup de spiritualités, précise-t-il, tout le monde peut trouver sa place dans l’Eglise anglicane”.

Arrivé récemment à Marseille, le révérend Johnston ne tarit pas d’éloges sur la ville: “j’adore être à Marseille, je trouve cette ville passionnante et je suis très touché par l'accueil oecuménique que j’ai reçu de la part des catholiques et des protestants; nous planifions ensemble des activités, c’est riche et très profond”.

Concernant l’oecuménisme, James Johnston en est persuadé, “il y a plus qui nous unit que ce qui nous divise”.

Rendez-vous pour une célébration oecuménique animée par les anglicans le dimanche 23 janvier à 10h30 à Aix (rue Villars) et à 18h à Marseille (rue de Belloi).

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don