Accueil
Sologne : Une proposition de loi contre l'engrillagement pour mettre fin au « carnage sur les animaux »
Partager

Sologne : Une proposition de loi contre l'engrillagement pour mettre fin au « carnage sur les animaux »

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry,  -  Modifié le 6 décembre 2021
Emissions spéciales Sologne : Une proposition de loi pour faire tomber les grillages

Cela fait plus de 20 ans que la Sologne est touchée par le phénomène de l'engrillagement. On estime que plus de 4 000 kilomètres de clôtures entravent la forêt. Le député du Cher, François Cormier-Bouligeon, a déposé le 16 novembre dernier une proposition de loi pour en finir. 

Des clôtures en Sologne sur la D79 entre Sainte-Montaine et Ménétréol-sur-Sauldre © RCF - Guillaume Martin-Deguéret. Des clôtures en Sologne sur la D79 entre Sainte-Montaine et Ménétréol-sur-Sauldre © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Si l'on n'est pas très doué en géographie berrichonne et que l'on file au volant de sa voiture direction le nord du Cher, on peut avoir du mal à savoir quand on entre en Sologne. Il existe pourtant une technique simple : quand les grands grillages apparaissent, plus de doute, vous êtes bien arrivés dans la forêt solognote. On estime que sur ce territoire à cheval sur les départements du Cher, du Loir-et-Cher et du Loiret plus de 4 000 kilomètres de clôtures découpent la forêt et défigurent le paysage. Des barrières qui culminent parfois à plus de 2 mètres de hauteur, posées par des propriétaires privés et qui empêchent les animaux de passer, afin de les chasser en masse. 


Mettre fin au « carnage sur les animaux »


Le problème perdure depuis plus de 20 ans mais pourrait bientôt cesser. Le 16 novembre dernier, le député du Cher, François Cormier Bouligeon (LREM), a déposé une proposition de loi pour « Lutter contre l'engrillagement des forêts françaises » puisque le phénomène se répand également ailleurs en France (la Brenne, les Landes...). Avec sa proposition de loi, François Cormier-Bouligeon espère en finir : « Elle redétermine ce qu'est un enclos. Elle interdit le prélèvement du gibier à l'intérieur et elle modifie, elle retourne, le droit dérogatoire de la chasse. Aujourd'hui dans des propriétés hermétiques on peut chasser toute l'année. On supprime cet article là de la loi pour dire que dans les propriétés encloses totalement ou en partie, on ne peut plus prélever des animaux ». Le député du Cher choisit bien ses mots, pour lui pas question de parler de chasse : « Parce que ce que l'on constate en Sologne ce n'est pas de la chasse [...] Ce qui se produit en Sologne c'est du carnage sur les animaux. »

 

La proposition de loi du député François-Cormier-Bouligeon © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

 

3 questions à (Berry) Engrillagement de la Sologne : "c'est un peu le combat de David contre Goliath"

Bientôt la fin des grillages ?


Le texte est soutenu par 80 députés de la majorité présidentielle mais aussi par Raymond Louis, le président de l'association des Amis des Chemins de Sologne. Cela fait plus de 20 ans qu'il se bat contre l'engrillagement du territoire : « C'est très bien ! Pour moi ça doit passer comme ça. On devrait avoir quand même quelque chose qui tienne la route et on pense faire comme en Wallonie, interdire la chasse en enclos, donc on va arriver à faire déposer les clôtures », se réjouit Raymond Louis. Il se veut très optimiste : « On a vraiment pris le bon chemin... ça va y aller, c'est sûr ! »

 

Je suis déterminé, ils ne me font pas peur. Je ne céderai à aucune intimidation, ils ont commencé à essayer de le faire.


Cependant les grands propriétaires solognots, qui comptent quelques grandes fortunes du CAC 40 dans leurs rangs, pourraient ne pas se laisser faire. Mais pas de quoi effrayer François Cormier-Bouligeon, qui reste ferme sur sa position : « Nous avons face à nous des gens extrêmement fortunés qui ont beaucoup de moyens et qui d'ailleurs procèdent par intimidation », explique le député. Certains ont en effet décidé de passer par la voie judiciaire : « comme l'un d'entre eux, qui d'ailleurs s'est fait retiré son permis de chasse parce que c'est un viandard et il attaque l'association des Amis des Chemins de Sologne et le Petit Solognot. Et bien moi je suis déterminé, ils ne me font pas peur. Je ne céderai à aucune intimidation, ils ont commencé à essayer de le faire. Je veux leur dire : venez à la table de la concertation et du dialogue, n'essayez pas l'intimidation, ça ne fonctionnera pas avec nous. »

 

Des clôtures en Sologne © RCF - Guillaume Martin-Deguéret.


La proposition de loi numéro 4684 ne pourra pas être votée avant la fin de la mandature. François Cormier-Bouligeon espère que le texte sera inscrit à l'ordre du jour lors d'une niche parlementaire en janvier ou février prochain pour une première lecture à l'Assemblée nationale. Reste à savoir si les élections législatives de juin 2022 changeront la donne...

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don