Accueil
Soeur Véronique Margron: "l'accueil fait partie de notre vie chrétienne"
Partager

Soeur Véronique Margron: "l'accueil fait partie de notre vie chrétienne"

Un article rédigé par Fabien Farge-Champion - RCF,  -  Modifié le 10 août 2021
Journal RCF Véronique Margron - Olivier Maire

Sœur Véronique Margron, présidente de la Corref, réagit à la mort du père Olivier Maire, découvert assassiné lundi 9 août à Saint Laurent sur Sèvre.

Soeur Véronique Margron -  de Lourdes  Frédéric LACAZECIRIC Soeur Véronique Margron - de Lourdes Frédéric LACAZECIRIC

"Un homme d'une grande envergure humaine"

 

"J’ai une peine immense qui essaie bien pauvrement d’être solidaire de la famille du père Maire, de la grande famille des religieux montfortains. Une peine qui amène au recueillement au pied de la croix du Christ" réagit Sœur Véronique Margron. Depuis la nouvelle de la mort du père Olivier Maire, on met beaucoup en avant grande spiritualité. "Il a longtemps été maître des novices. C’est quelqu’un qui les introduit dans la spiritualité. C’était un homme d’une grande envergure humaine et spirituelle, avec une grande dimension d’accueil" ajoute-t-elle.

 

"L’accueil fait partie de notre vie chrétienne, et de notre engagement en tant que religieux. C’est une vertu biblique fondamentale. Sur un lieu de pèlerinage, comme à Saint-Laurent-sur-Sèvre, la vie est rythmée par l’accueil de femmes et d’hommes qui ont subi des drames, qui ont vécu de grandes peines, qui viennent se confier" lance Sœur Véronique Margron.

"Un immense respect pour cette vocation d'accueil"

 

La mort du père Maire a mis en lumière la difficulté qu’il peut exister parfois à accueillir l’autre. D’autant plus quand cet autre représente un danger. "Je crois que le père Maire et ses frères n’ont pas accueilli cet homme comme des naïfs ou avec inconscience. A partir du moment où ils n’ont pas été prévenus, personne ne pouvait le prévoir, je ne vois pas comment eux auraient pu le deviner. L’hospitalité ne se fait pas dans la méconnaissance des mécanismes humains et de la violence des hommes" estime la religieuse.

 

Cette dernière rappelle que l’on peut témoigner de l’amitié et un immense respect envers la communauté des Montfortains de Saint Laurent sur Sèvre. "C’est fondamental. Il y a un immense respect à avoir pour cette mission, pour cette vocation, d’accueil de plus fragiles, de gens en peine dans la vie. C’est une vision évangélique magnifique" conclut Sœur Véronique Margron.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don