Accueil
Situation sanitaire, Éric Étienne le préfet de Haute-Loire fait le point sur RCF

Situation sanitaire, Éric Étienne le préfet de Haute-Loire fait le point sur RCF

Un article rédigé par Martin Obadia - RCF Haute-Loire,  -  Modifié le 11 janvier 2022
Le grand direct Éric Étienne et Raphaëlle Korotchansky invités de la Matinale de RCF

Invité ce matin de la matinale RCF, le préfet de Haute-Loire Eric Etienne a fait un état des lieux de la situation sanitaire dans le département. Vaccination, écoles, passe vaccinal, il évoque "une situation qui n'est pas bonne"

Éric Étienne, préfet de Haute-Loire invité de la matinale de RCF Haute-Loire © Martin Obadia Éric Étienne, préfet de Haute-Loire invité de la matinale de RCF Haute-Loire © Martin Obadia

"La situation n'est pas bonne", sans surprise le préfet de Haute-Loire Eric Etienne évoque des chiffres de contamination au Covid 19 qui continuent de progresser dans le territoire. Le représentant de l'Etat qui pilote aujourd'hui une réunion à ce sujet parle de plus de 1400 cas pour 100 000 habitants, un chiffre qui date de la semaine dernière et dont "la réalité est certainement au-delà [car] on voit que dans la sphère régionale on est à un peu plus de 2000 personnes positives sur 100 000 habitants". 

Eric Etienne dit être prudent sur les données en attendant la réunion d'aujourd'hui, d'autant que depuis quelques jours le taux d'incidence n'est plus rendu public. "Avec la hausse des tests je pense que ça prend plus de temps pour avoir des chiffres fiables"

 

Le variant omicron lui "prend le relais". Selon les chiffres du gouvernement, dans la région Auvergne-Rhône-Alpes il est suspecté dans plus de 87% des contaminations. 

 

Face à la hausse des cas le préfet de Haute-Loire n'envisage pas de renforcer les restrictions sanitaires dans le département. Il déconseille les rassemblements festifs, il oblige le port du masque sur les marchés, les foires ou encore les brocantes mais il indique ne pas vouloir le généraliser. Il l'affirme, il fait respecter les décisions gouvernementales mais ne veut pas changer "de doctrine", comme il le fait depuis le début de la crise "pour éviter les stop and go".

Sur la vaccination, la Haute-Loire "bon élève"  

La vaccination continue de progresser dans le département. 86% des plus de 12 ans ont un schéma vaccinal complet, c'est à dire ont reçu les 2 doses. "C'est un résultat honorable" selon Eric Etienne. Le rappel concerne 47% de cette population. Pour lui "on a toujours été les bons élèves" sur la vaccination. En revanche il ne donne pas de chiffres sur la vaccination des 5-11 ans.

 

D'ailleurs la vaccination de cette population comme la réalisation des tests va être très scrutés d'ici quelques jours. Eric Etienne indique qu'un comité de suivi pour mesurer le taux de vaccination et de tests dans les écoles va être instauré aujourd'hui. Ce dispositif sera mis en place par l'Agence Régionale de Santé (ARS) en lien avec la Directrice académique des services de l'éducation nationale "parce que je sais que les règles actuelles sont pas tout à fait bien comprises par les parents". 

 

Et face aux craintes suscitées par le protocole sanitaire à l'école, le préfet va demander de mettre en place une ligne téléphonique dédiée dans l'éducation nationale. Le but "répondre à toutes les inquiétudes". 

Quels contrôles pour le passe? 

Alors que les parlementaires discutent actuellement de la transformation du passe sanitaire en passe vaccinal, le préfet a aussi fait le point sur les contrôles effectués dans le département. "Depuis fin novembre 2171 contrôles ont été réalisés dans les Etablissement recevant du public. Il y a eu des rappels à la Loi". En revanche le représentant de l'Etat indique qu'en termes de fraudes, "les forces de l'ordre n'en n'ont pas détectées. Il n'y a pas de fraudes avérées qui soient remontées directement au préfet" selon Eric Etienne. Lui qui affirme qu"il n'est pas responsable, il n'est pas citoyen de tricher avec cette mesure"

L'ensemble de l'interview du préfet de Haute-Loire et de la sous-préfète à la relance est à retrouver en intégralité en-haut de l'article. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don