Accueil
Sénatoriales 2023 : un trio Canalès, Gold, Boyer
Partager

Sénatoriales 2023 : un trio Canalès, Gold, Boyer

Un article rédigé par Hadrien Barrau - RCF Puy de Dôme, le 24 septembre 2023  -  Modifié le 10 janvier 2024

Dimanche, les grands électeurs étaient appelés aux urnes pour élire les sénateurs puydômois. Quatre points à retenir de cette échéance électorale. 

Eric Gold, Jean-Marc Boyer et Marion Canalès de gauche à droite Eric Gold, Jean-Marc Boyer et Marion Canalès de gauche à droite

Les mêmes nuance représentées qu'en 2017

 

Marion Canales, Eric Gold et Jean-Marc Boyer. Voilà le trio qui représentera le Puy-de-Dôme au Sénat. Dans beaucoup de territoire, la prime au sortant a prévalu, et le département auvergnat n'y a pas échappé. En effet, ce sont les trois mêmes tendances politiques qui sont reconduites par rapport à la dernière mandature. 

 

En tête la liste d'union de gauche conduite par Marion Canalès recueille plus de 33% des suffrages, ensuite on retrouve la liste centriste d'Eric Gold à 24,23% à peine devant le LR Jean-Marc Boyer 24,12%. Ces deux derniers sont reconduits après leurs élections en 2017. 

 

L'union de la gauche existe encore

 

Force est de constater que l'union de la gauche existe encore. Socialistes, communistes et écologistes sont partis ensemble et visiblement, ils ont bien fait. Leur liste a convaincu une grande partie des grands électeurs puydômois. Si Marion Canales regrette que La France insoumise ne se soit pas intégrée à l'aventure, elle y voit un bon signe pour les prochaines échéances électorales, nous confie-t-elle. 

 

 

Ce sera un premier mandat national pour l'élue clermontoise qui va donc quitter son poste de troisième adjointe à la municipalité de la capitale auvergnate. 

 

La guerre des centres a eu lieu 

 

En deuxième, Eric Gold, lui qui s'était présenté en 2017 sous la bannière En Marche. Les choses semblent avoir changé politiquement pour lui, mais ses soutiens sont toujours présents. Pourtant, l'élu départemental du canton de Maringues aurait pu craindre pour sa place. En face de lui une autre liste centriste : celle conduite par Flavien Neuvy, maire de Cébazat. 

 

 

Au final, Flavien Neuvy termine en 4ème position avec pratiquement 9% des voix. 

 

Jean-Marc Boyer : la prime au sortant

 

Lui aussi élu départemental, il s'est disputé la deuxième place avec Eric Gold. Cela s'est joué à deux voix près. Jean-Marc Boyer était localement soutenu par des figures de poids comme Lionel Chauvin, président du conseil départemental ou Jean-Pierre Brenas, conseiller régional. Là aussi, le constat peut être fait d'une prime au sortant comme sur une grande partie du pays. 

 

Les autres résultats : la liste "fiers d'être ruraux" arrive avec 3,02% , la liste LFI avec 2,97% et la liste RN avec 2,97%. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don