Accueil
Sébastien Buard, nouveau délégué départemental du parti Reconquête en Sarthe
Partager

Sébastien Buard, nouveau délégué départemental du parti Reconquête en Sarthe

Un article rédigé par Agathe de Carné - RCF Sarthe,  -  Modifié le 21 décembre 2021
Le rendez-vous politique Sébastien Buard est nouveau responsable de Reconquête en Sarthe

Sébastien Buard est le nouveau délégué départemental pour le parti Reconquête en Sarthe. Professeur de lettres, ancien proviseur et issu d'un milieu traditionnellement ancré dans l'idéologie de gauche, il raconte à notre micro l'ascension de ce parti et les grandes lignes du candidat à la présidentielle. 

Sébastien Buard, délégué départemental de Reconquête ! en Sarthe © Ouest France Sébastien Buard, délégué départemental de Reconquête ! en Sarthe © Ouest France

 

Un parti qui parvient à réunir toutes les tendances politiques


C'est désormais un parti bien constitué qui a présidé la conférence de presse donnée le 10 décembre dernier par les têtes sarthoises du parti. Depuis fin août, les militants qui s'étaient regroupés autour des Amis d'Eric Zemmour et des jeunes de Génération Zemmour ont connu un véritable essor. Le délégué départemental affirme qu'il existe un bureau politique complet et un maillage important avec des responsables de circonscriptions et de cantons sur l'ensemble du territoire. 


En Sarthe, c'est déjà 1 000 sympathisants qui se sont fait connaître. Ils réunissent des camps politiques très différents ; des déçus du Rassemblement National, les conservateurs déçus des Républicains mais également une grande partie d'anciens abstentionnistes ou de personnes étrangères à la politique. 


Comment Eric Zemmour a-t-il réussi cela ? Sébastien Buard témoigne de sa propre expérience. Il ressentait une certaine lassitude sur les grands discours des hommes politiques, avec des promesses qui n'étaient jamais tenues. Eric Zemmour au contraire, n'a rien à gagner et exprime une sincérité dont on n'a plus l'habitude. Il a surtout eu le courage de mettre sur la table des sujets qui avaient été catalogués comme tabous par la gauche (l'immigration, l'effondrement de l'école, l'assimilation).

Les profs avec Zemmour, un collectif qui a du sens 


Le candidat Eric Zemmour a fait de l'école une priorité de son programme, pourtant la création du collectif "Les profs avec Zemmour" ne semblait pas être pas une évidence, mais Sébastien Buard s'est vite rendu compte que la réalité de l'effondrement scolaire était un constat largement partagé (malheureusement secrètement...) au sein des forces de l'enseignement. La première tribune publié a recueilli en quelques jours plus de 1 000 signatures.


L'échec du collège unique est un bon exemple. Les classes sont trop hétérogènes et les profils tellement variés qu'il est impossible de trouver une pédagogie unique. Au contraire, pour Sébastien Buard il faut revenir aux classes de niveaux et orienter les élèves vers des filières adaptées à leur niveau dans lesquelles ils pourront réussir. 


L'école est le principal moyen d'assimilation mais aujourd'hui c'est davantage la transmission d'une idéologie qui a pris le pas sur la transmission des fondamentaux. L'école doit être neutre et le bon sens doit revenir au sein de l'école. Il faut remettre au centre la transmission des savoirs, l'apprentissage de la langue ou de l'histoire française qui sont fédératrices. Pour le délégué départemental, il faut créer une appartenance à la communauté nationale française.

Grand remplacement, réindustrialisation de l'économie.. quelles sont les grandes lignes du programme d'Eric Zemmour ?


Le grand remplacement est un terme qui est revenu de manière récurrente dans le discours du candidat et pour le délégué départemental c'est une réalité indéniable. Et les sondages réalisés le confirme, pour 70% des français cela existe et autant d'entres eux pensent que c'est une menace. Aujourd'hui, Sébastien Buard constante qu'il y existe une idéologie d'auto-flagellation qui justifierait que les gens ne soit pas encouragés à assimilier la culture, la langue et la communauté française.


Eric Zemmour a également exposé sa vision économique du pays, il souhaite revenir à une économie plus industrielle, de production. Dans ce système, les promotions et l'augmentation des salaires sont plus aisément envisageables que dans des emplois de service.

 

La prochaine ambition pour le parti en Sarthe et pour le délégué départemental, c'est d'aller à la rencontre des gens et de casser l'image donnée par les médias d'Eric Zemmour pour au contraire faire réaliser son amour de la France.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don