Accueil
Salon de l'Agriculture 2019 : "Le woofing, c'est un contrat moral"
Partager

Salon de l'Agriculture 2019 : "Le woofing, c'est un contrat moral"

RCF Haute-Savoie,  -  Modifié le 28 février 2019
Woofing, ça n'est pas l'aboiement du chien, mais une nouvelle manière de profiter de vacances actives à la rencontre d'un fermier bio. Une démarche qui suscite un engouement mondial.

David Marie, le fondateur de l'association Woof France en 2007, a grandi en Haute-Savoie. L'évianais nous donne sa définition du woofing. "Découvrir l'agriculture biologique à travers des séjours en ferme biologique et aider l'exploitant dans les tâches de la ferme".  

Le woofing, ça n'est pas du travail, ni un échange de bons procédés. David Marie met les choses au point. "L'hôte ne reçoit pas quelqu'un parce qu'on va lui filer un coup de main". Le raisonnement est tout autre. "L'éleveur ouvre ses portes, l'exploitant se sent moins seul" explique David Marie.  

Le patron de Woof France préfère parler de "contrat moral entre l'hôte et le woofer". Chacun joue le jeu et doit aller vers l'autre. "On n'est pas là pour se prélasser dans une chaise longue" plaisante David Marie.  

En Haute-Savoie, ce sont 40 hôtes inscrits au réseau Woof France. "Le woofing fonctionne très bien en Haute-Savoie" déclare le haut-savoyard. Seulement, c'est une autre forme de woofing. Il donne un exemple. "Un maraicher bio à Rumilly s'est fait un cercle d'amis woofers, et tous les week-ends, un couple de woofers s'invite chez le maraicher".

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don