Accueil
Saint-Doulchard : une pétition contre la pêche au vif
Partager

Saint-Doulchard : une pétition contre la pêche au vif

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 21 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
3 questions à (Berry) Une habitante de Bourges lance une pétition contre la pêche au vif

Une habitante de Bourges a lancé une pétition contre la vente de poissons vivants au magasin Decathlon de Saint-Doulchard. Ils sont utilisés comme appâts pour la pêche au vif. « Une pratique cruelle » se révolte cette militante qui lutte contre la souffrance animale.

Un poisson vivant utilisé comme appât. © Ludovic Sueur. Un poisson vivant utilisé comme appât. © Ludovic Sueur.

Decathlon est au cœur de la polémique actuellement. Partout en France, des membres de l'association Paris Animaux Zoopolis (PAZ) ont lancé des pétitions pour inciter l'enseigne à stopper la vente de poissons vivants pour la pêche au vif. C'est le cas à Carcassonne (Aude), Herblay (Val-d'Oise), Brive (Corrèze), et maintenant au magasin de Saint-Doulchard, à côté de Bourges.

 

La pétition de Stéphanie a déjà recueilli plus de 24 000 signatures © Association PAZ.

Un poisson vivant comme appât


La pêche au vif est une technique qui consiste à utiliser comme appât un poisson vivant pour attirer les carnassiers. Une méthode qui révolte Stéphanie, une habitante de Bourges : « La pêche au vif est une pratique très cruelle » s'indigne cette militante de l'association PAZ. Sa pétition, lancée il y a moins de deux semaines, a déjà recueilli plus de 24 000 signatures. « Le plus souvent, l'hameçon perce le poisson au niveau de la bouche. Ensuite, le poisson attend pendant des heures qu'un carnassier vienne le saisir. Cette pratique est synonyme de souffrance intense ! C'est ce que dénoncent l'association et ma pétition. »


Une technique « barbare » pour Stéphanie, qui milite contre la souffrance animale depuis plusieurs années : « Je rappelle qu'un consensus scientifique a prouvé que les poissons ressentaient la douleur, qu'ils souffraient. Il ne s'agit pas d'imagination ou de supposition, il y a des preuves scientifiques. Il faut aussi rappeler qu'il existe des appâts en plastique qui servent de leurre, et qui peuvent permettre d'éviter cette pratique. »

 

Un aquarium d'appât pour la pêche au vif au Decathlon de Saint-Doulchard © Stéphanie de l'association PAZ.

Interdite dans certains pays d'Europe


La pêche au vif est déjà interdite en Allemagne, Écosse, Suisse et dans certaines régions d'Autriche et d'Espagne. En France, elle est toujours légale, mais quelques Mairies se sont positionnées en faveur de son interdiction, comme Paris et Saint-Étienne : « Ces Mairies forment un vœu, comme cela a été fait pour l'interdiction des cirques, de manière à ce que le Gouvernement prenne position et légifère à un moment donné. L'essentiel, c'est que Decathlon cesse de vendre des poissons pour la pêche au vif parce qu'il encourage cette pratique. Il a sa part de responsabilité. »


Stéphanie espère que la Mairie de Bourges prendra également position contre la pêche au vif. Elle a également écrit un courrier au Député du Cher Nicolas Sansu, qui est resté dans réponse pour l'instant. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don