Partager

Saint-Baldoph : des risques de "maltraitance contrainte" au Foyer d'Accueil Médicalisé du Noiray

Un article rédigé par Victorien Duchet - RCF Haute-Savoie, le 17 janvier 2023  -  Modifié le 18 janvier 2023

"Situation dramatique" dans une quinzaine d'établissements médico-sociaux du bassin chambérien. Des mots forts employés par les parents d'un adulte lourdement handicapé, pris en charge dans l'un de ces établissements. Le couple a adressé un courrier à la Première Ministre, pour dénoncer un risque de "maltraitance contrainte" liée à une insuffisance de personnel.

Le Foyer d'Accueil Médicalisé du Noiray, à Saint-Badolph. ©Google Maps Le Foyer d'Accueil Médicalisé du Noiray, à Saint-Badolph. ©Google Maps

Jean-Jacques Samson est le père de Romain, 38 ans et lourdement handicapé. Dépendant, Romain est accueilli au Foyer d'Accueil Médicalisé du Noiray à Saint-Baldoph. Ici, un tiers des postes sont vacants. Trois infirmiers sur cinq manquent à l'appel. Une pénurie de personnel, qui a de graves conséquences sur la santé et la sécurité des résidents. Jean-Jacques ne pouvait plus se taire.

L'actualité en Haute-Savoie Jean-Jacques, papa de Romain : "Mon fils ne progresse plus, il régresse"
Partager

Pour pallier au manque de personnel, l'APEI de Chambéry, qui gère une quinzaine d'établissements, a eu recours à des intérimaires, durant les Fêtes de Noël. Entre 30 à 100% plus cher qu'un poste de titulaire. Une situation ubuesque, liée à la dévalorisation des métiers d'aides-soignants, ou d'éducateurs spécialisés. Aujourd'hui, un moniteur-éducateur commence sa carrière avec 1,2 SMIC, contre 1,8 il y a 30 ans. Guillaume Pelletier, le directeur de l'APEI de Chambéry, appelle à revoir la convention collective pour attirer de nouveau.

L'actualité en Haute-Savoie Guillaume Pelletier : "Il faut rémunérer davantage le week-end et jours fériés"
Partager

Le 6 janvier dernier, la députée de Savoie Emilie Bonnivard a adressé un courrier à la Première Ministre. Lettre restée sans réponse pour l'instant.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don