Accueil
Rouen : La Métropole récupère l'Opéra, l’école des Beaux-Arts et la patinoire
Partager

Rouen : La Métropole récupère l'Opéra, l’école des Beaux-Arts et la patinoire

Un article rédigé par Philippine Kauffmann - RCF Haute-Normandie,  -  Modifié le 23 février 2018
Yvon Robert et Frédéric Sanchez ont annoncé jeudi 15 février un nouveau transfert de compétence entre les deux collectivités. Une décision prise après de longs débats.
 

Encore une vague de transferts de compétences. Après les musées, l’aître Saint-Maclou ou encore le stade Diochon, c’est maintenant l’Opéra de Rouen, l’école des Beaux-Arts (l’ESADHaR) et la patinoire Guy-Boissière qui passent sous la houlette de la Métropole. Une décision annoncée jeudi 15 février par le maire de Rouen et le président de la Métropole. Pour Frédéric Sanchez,ces trois établissements contribuent, au rayonnement de la Métropole Rouen-Normandie et il est donc normal que ce soit elle qui les gère et les finance. En effet la patinoire possède une piste olympique et est fréquentée aussi bien par les professionnels que par le grand public. l'Opéra de Rouen, quant à lui, est l’un des principaux équipements culturels de la Région Normandie. C’est, selon son président, une “bonne nouvelle pour les rouennais et les 500 000 habitants de la Métropole”.

 

La loi prévoit une neutralité du transfert. Le budget alloué à ces trois équipements, soit près de 4 millions d’euros annuels, aurait donc dû être transféré de la Ville à la Métropole. Or, après un débat qualifié “d’aigu” par Yvon Robert, les deux parties ont conclu un accord sur une procédure de dérogation. Grâce à ce dispositif, la Ville conservera 2 millions d’euros dans ses comptes par an. Un geste pour compenser la période durant laquelle la Ville a assumé les coûts d’équipements désormais considérés d’intérêt métropolitain. Aucune hausse d’impôt n’est cependant annoncée pour les habitants de la Métropole.

 

Reste encore au conseil métropolitain de voter en faveur de cette décision. Le conseil municipal de Rouen a déjà approuvé la décision ce mercredi 21 février, tandis que celui de la Métropole est prévu le 12 mars. Yvon Robert et Frédéric Sanchez affirment que ces votes sont assurés. S’en suivra une procédure de concertation de chacun des 71 conseils municipaux des communes de la Métropole. La mise en place définitive du transfert est envisagée au  début de l’été. Quant à une troisième vague de transfert de compétence ? Elle est à prévoir, mais pas avant le prochain mandat municipal.  

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don