Accueil
Rose Bacot, clarinettiste : « Chaque psaume est l’histoire d’une vie »

Rose Bacot, clarinettiste : « Chaque psaume est l’histoire d’une vie »

Un article rédigé par Bénédicte Buisson - RCF Calvados-Manche, le 4 janvier 2024  -  Modifié le 22 février 2024
En chemin Rose Bacot, clarinettiste : « Chaque psaume est l’histoire d’une vie »

Clarinettiste professionnelle, Rose Bacot a été touchée il y a un vingt ans par la musique juive klezmer, originaire d'Europe de l'Est. Depuis, elle interprète les psaumes en proposant un dialogue entre clarinette et voix. La découverte du judaïsme a nourri profondément sa foi chrétienne.

Rose Bacot, clarinettiste ©N.JUNG Rose Bacot, clarinettiste ©N.JUNG

C’est par une cassette que Rose Bacot a découvert la musique klezmer il y a une vingtaine d’années, un cadeau que lui avait offert un jeune Polonais. Elle-même, clarinettiste professionnelle ne pouvait qu’être touchée par cette musique alternant clarinette et chant en Yidish. La musique klezmer provient de la communauté juive d’Europe de l’Est. « Je l’ai reçue comme une parole, comme une autre façon de faire parler mon instrument ». Elle l’a écoutée, écoutée, avant de se lancer dans l’interprétation de contes puis de psaumes, avec un dialogue clarinette-voix, se produisant devant des communautés juives ou chrétiennes.

« Les psaumes sont très ajustés à l’âme humaine, ils ne trichent pas »

Après des années de travail, Rose Bacot connaît désormais par cœur 43 psaumes, qu’elle récite en français et en hébreu. Ce travail musical lui a permis de découvrir le judaïsme, source de sa foi chrétienne, et la richesse des psaumes. « Je m’émerveille devant la liberté du psalmiste, cette intimité fascinante qu’il a avec son créateur et en même temps cette conscience profonde que Dieu lui échappe, qu'il est le tout autre. Le psalmiste est mon maître en termes de foi, il me permet d’avancer vers une expression sans phare, en vérité. » Rose Bacot se laisse enseigner par la manière dont la communauté juive vit sa foi. « Il y a une intuition de Dieu dans le judaïsme extrêmement puissante. C’est l’image d’un Dieu qui n’est que tendresse et en même temps justice. » 

« Quand je dis les psaumes en hébreu, ce sont les paroles que Jésus a dites, c’est sa prière. C’est la prière de Marie, celle qu’elle lui a apprise »

« Dès l’instant où je prends ma clarinette, je suis prise aux entrailles ». Sur scène ou lors des répétitions, Rose Bacot est en prière. « En tant que musicienne, j’ai souvent rêvé d’utiliser mon instrument pour la prière. Un musicien qui est dans la prière quand il joue, ça ne trompe pas. Le fait de toucher quelqu’un à côté de moi est une conséquence de l’authenticité de ce que je vis plus que de l’intention de l’embarquer ».

En plus des psaumes, Rose Bacot interprète désormais des versets de l’évangile, les paroles de Claudel ou de Madeleine Delbrel.  

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don