Accueil
Rhume, fatigue : une nouvelle alerte sur la santé du pape François ?

Rhume, fatigue : une nouvelle alerte sur la santé du pape François ?

Un article rédigé par Odile Riffaud - RCF, le 7 novembre 2023  -  Modifié le 7 novembre 2023

 

Le pape François est "un peu enrhumé", a déclaré ce lundi 6 novembre le Bureau de presse du Saint-Siège. Fatigué, le chef de l'Église catholique avait renoncé, une heure auparavant, à prononcer un discours. Est-ce une nouvelle alerte sur la santé du pape ? Dans le contexte du synode sur la synodalité, sujet clivant parmi les catholiques, l'état de santé du souverain pontife est plus que jamais scruté.

 

Recevant des rabbins européens, le pape François a renoncé à lire son discours pour raison de santé. Vatican, le 6/11/2023 ©Vatican Media Recevant des rabbins européens, le pape François a renoncé à lire son discours pour raison de santé. Vatican, le 6/11/2023 ©Vatican Media

 

Le pape François "un peu enrhumé"

"Je ne suis pas en bonne santé. Et pour cette raison je préfère ne pas lire le discours mais vous le remettre…" Ce lundi 6 novembre, le pape François recevait un groupe de rabbins européens. La voix fatiguée, il a donc déclaré lui-même ne pas sentir "en bonne santé".

Une heure après, le Bureau de presse du Saint-Siège s'est voulu rassurant et a déclaré que le souverain pontife était "un peu enrhumé". Malgré la fatigue, le chef de l’Église catholique n’a rien changé au programme de ses activités. Comme l’a expliqué Matteo Bruni, le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, le pape a eu "une longue journée d’audiences".

Avant sa rencontre avec les rabbins européens, il avait reçu l’ambassadeur du Brésil, une délégation du mouvement Laudato Si’, l’ambassadeur de Suisse et le président de la Généralité de Catalogne. À 15h30, il devait aller à la rencontre des quelque 7.000 enfants réunis salle Paul-VI dans le cadre de l'événement "Les enfants rencontrent le Pape".

 

Une nouvelle alerte sur la santé du pape ?

À 86 ans, le pape François a une santé fragile. Sa dernière intervention chirurgicale, une lourde opération en urgence, ne remonte qu’au 7 juin dernier. Il a été opéré à l’abdomen et à la paroi abdominale. Il souffre aussi de douleurs au genoux et de complications aux poumons. En mars 2023, il a été soigné pour une "pneumonie aigüe". Rappelons qu’il a subi, à 21 ans, une ablation partielle d’un poumon.

Chaque voyage reporté ou rendez-vous annulé pour raison de santé est donc relayé dans la presse. Au Vatican, le sujet est "extrêmement sensible", soulignait sur RCF le correspondant permanent de La Croix Loup Besmond de Senneville. Si le Saint-Siège n'a évoqué ce lundi qu'un simple "rhume", ce signe de fatigue est perçu comme une alerte sur la santé du chef de l’Église catholique. Depuis sa dernière opération, on est entré dans "la dernière phase de son pontificat", estimait le vaticaniste Jean-Marie Guénois.

 

→ À LIRE : Après le synode, le pape demande de prier pour lui

 

La synodalité survivra-t-elle au pape François ?

Le pape François est connu pour sa volonté de fer et sa pugnacité. Il a su jusque-là et malgré sa santé fragile, tenir ses engagements - Journées mondiales de la jeunesse à Lisbonne, voyage en Mongolie, Rencontres méditerranéennes à Marseille… Sans compter les quatre semaines consacrées au synode sur l’avenir de l’Église catholique. Ce grand chantier de réforme de la gouvernance de l’institution ecclésiale, lancé en octobre 2021, vient d’achever sa première session. Objectif final : octobre 2024. Quelles décisions prendra le pape ? Sa santé lui permettra-t-elle de tenir jusque-là ?

Si le synode n’a qu’une vocation consultative, on est en droit de s’attendre à des décisions que le pape est libre de prendre seul, quels que soient les votes des participants. La réforme de l'institution, c'est le grand chantier de son pontificat. Selon les observateurs, ce synode a permis à François de préparer le prochain conclave. En cas de renonciation ou de décès du pape, les cardinaux électeurs (c’est-à-dire âgés de moins de 80 ans) se réunissent dans la chapelle Sixtine pour élire le prochain pape. Or, la moitié de ces cardinaux électeurs ont participé en octobre à la première session synode. Ils ont pu se rencontrer, nouer des liens… Pour le vaticaniste Loup Besmond de Senneville, c’est "une partie importante du futur conclave" ni plus ni moins, "qui s’est jouée pendant ce mois à Rome", estime le vaticaniste.

La synodalité, cette démarche fermement défendue par François, et tant critiquée par ses opposants, est-elle suspendue à la santé du pape ? L’Église catholique sera-t-elle "synodale" après lui ? Ce lundi 6 novembre 2023, le Bureau de presse du Saint-Siège a dû démentir des rumeurs au sujet du déroulement du conclave. Selon cette rumeur venu de journaux catholiques américains, François voudrait réformer le mode d’élection du pape et rendre l’assemblée des cardinaux plus "synodale"

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don