Accueil
Retraites : les syndicats du Cher ne sont pas résignés
Partager

Retraites : les syndicats du Cher ne sont pas résignés

Un article rédigé par Guillaume Martin-Deguéret - RCF en Berry, le 5 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023

Ce mardi, c'est la 14e journée de mobilisation contre la réforme des retraites. Plusieurs rendez-vous sont prévus dans le Cher. Les syndicats ne se découragent pas, malgré un exécutif qui ne recule pas d'un pouce.

 

Photo d'illustration. ® RCF - Guillaume Martin-Deguéret. Photo d'illustration. ® RCF - Guillaume Martin-Deguéret.

Les syndicats n'ont pas l'intention de tourner la page. Ce mardi, l'intersyndicale appelle à une nouvelle journée de manifestation contre la réforme des retraites, déjà la 14e depuis le début de l'année. Des rassemblements sont prévus dans toute la France, y compris dans le Cher, avec 5 points de rassemblements : Bourges, Vierzon, Saint-Florent-sur-Cher, Saint-Amand-Montrond et la Guerche-sur-l'Aubois.


Découragement ?


La première manifestation contre le report de l'âge légal à 64 ans remonte déjà au 19 janvier dernier. Presque 5 mois de mobilisation, mais une intersyndicale qui tient et reste motivée assure Rachid Bouadma, Secrétaire général de la CFDT dans le Cher : « Honnêtement, il n'y a pas de résignation » assure le syndicaliste, qui n'en est pas à son premier mouvement social. « La résignation, elle n'est pas sur l'intersyndicale, ou le mot d'ordre des syndicats, elle est plutôt sur les politiques. On ne comprend pas où ils veulent aller réellement... Il y a pratiquement 7 personnes sur 10 qui sont contre cette réforme ! Le Gouvernement est arc-bouté sur ses chiffres, et il n'arrive pas à prouver la valeur ajoutée de tout ce qu'il raconte. »


Les syndicats veulent maintenir la pression


La réforme des retraites a suivi son (difficile !) chemin législatif et a été promulguée par le Président de la République à la mi-avril. Le match est-il plié ? « Que l'affaire soit entendue, c'est le message que souhaitent délivrer le Gouvernement et le Président de la République ! » explique Kévin Dupleix, co-secrétaire de la FSU dans le Cher, qui assure que le bras de fer avec l'exécutif n'est pas fini. « Ils ont une volonté farouche de passer à autre chose, ils veulent faire taire ce mouvement de contestation qui leur colle aux baskets. Notre rôle, c'est de maintenir la pression, d'être dans la rue, de multiplier les manifestations, les rassemblements lorsqu'il y a un déplacement de Ministre ou de Secrétaire d'État pour obtenir le retrait de la réforme. »


Reste à voir si cette nouvelle journée de manifestation parviendra à mobiliser les opposants au texte. Depuis début janvier, le Cher a connu des affluences variables mais importantes rappelle Rachid Bouadma : « De mémoire de syndicaliste qui est un peu défaillante... Cela fait largement, une bonne dizaine d'années, qu'on n'avait pas vu des manifestations de cette ampleur-là, avec autant de gens. Il y avait beaucoup de personnes qui étaient non-encartés, ce n'était pas que des syndicalistes. »


Le mouvement, va-t-il continuer à l'issue de cette journée ? Pour cela, il faudra réussir à dépasser les vacances d'été, un cap toujours difficile à franchir pour un mouvement social.

 

Les manifestations dans le Cher : Bourges (10 h Place Séraucourt), Vierzon (10 h 30 Place Jacques Brel), Saint-Florent-sur-Cher (10 h 30 Place de la République), Saint-Amand-Montrond (10 h devant l’hôpital), La-Guerche-sur-l'Aubois (10 h 30 Place du Général de Gaulle).

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don