Accueil
Restos du Coeur: 38% des bénéficiaires sont des mineurs
Partager

Restos du Coeur: 38% des bénéficiaires sont des mineurs

Un article rédigé par Christian Vadon - RCF,  -  Modifié le 28 juin 2021
3 questions à Restos du Coeur: 38% des bénéficiaires sont des mineurs
​130 millions de repas distribués à 860.000 personnes accueillies dans 2.027 centres par 72.000 bénévoles. C’est le bilan de l’année dernière, des Restos du Cœur.
podcast image par défaut

Ces derniers rouvrent leurs portes pour la 34ème année.

Qu’est ce qui fait la spécificité des Restos du Cœur et l’importance de cette association fondée par Coluche ?

"Ce qui en fait la spécificité, c’est cette distribution d’aide alimentaire à autant de personnes avec un aspect de plus en plus important, les mineurs qui représentent 38% des personnes que l’on accueille. C’est quelque chose d’essentiel. C’est vraiment un phénomène croissant de la grande pauvreté. Cela montre bien que les quelques filets de sécurité qui existent pour les plus de 25 ans sont malheureusement nécessaires, et les plus jeunes ne trouvent pas l’appui que la société devrait leur apporter" explique Patrice Blanc, président des Restos du Cœur.
 

Dans l’esprit des gens, les Restos du Cœur, ce sont d’abord des repas. Mais c’est bien plus que cela, avec un accompagnement social. Quelles sont les grandes lignes qui sont les vôtres ?

"Il est évident que si les personnes ont des besoins alimentaires c’est qu’elles ont d’autres difficultés. Et donc l’aide alimentaire est une porte d’entrée puisqu’il y a des rendez-vous hebdomadaires entre les bénévoles et les personnes que l’on accueille, ce qui permet de créer petit à petit une relation de confiance, et de découvrir les difficultés auxquelles elles sont concernées. Il peut s’agir de surendettement, de non-accès à des droits auxquels elles pourraient prétendre, de chômage, le soutien à la langue française et l’accès à la culture" ajoute-t-il.
 

Outre les dons financiers et en nature, vous dépendez comme beaucoup d’associations du Fonds européen d’aide aux plus démunis. Il est en pleine renégociation et vous êtes inquiets. Pourquoi ?

"Nous sommes inquiets car dans les orientations budgétaires de la Commission, elle prévoit de diviser par deux le montant de ce fonds. Aux Restos du Cœur, on peut financer un repas sur quatre grâce à ce fonds. Il est évident que s’il est divisé par deux, cela représenterait une atteinte difficile à surmonter. Et donc on compte sur les parlementaires européens et sur les chefs d’Etat pour que ce budget soit maintenu au moins à la même hauteur" précise Patrice Blanc.
 

Quel message voulez-vous adresser aux Français ?

"Ne considérez pas les personnes qui frappent aux portes des Restos du Cœur comme éloignées de vous. Un accident de la vie cela peut très vite arriver, à tout le monde. L’essentiel, au-delà même de l’aide alimentaire, c’est la chaleur, l’accueil et la considération que l’on doit avoir pour des personnes qui sont dans la difficulté, et qui ne demandent qu’une chose, loin du discours sur l’assistanat, c’est de se sortir de la situation dans laquelle ils sont. Le regard qu’on a sur eux y contribue aussi" conclut le président des Restos du Coeur. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don