Accueil
Réouverture de la grotte de Lourdes : les pèlerins peuvent à nouveau s'approcher de la source miraculeuse
Partager

Réouverture de la grotte de Lourdes : les pèlerins peuvent à nouveau s'approcher de la source miraculeuse

RCF,  -  Modifié le 15 février 2022
L'actu chrétienne La grotte de Lourdes à nouveau accessible au public

C'est une date très symbolique qui a été choisie. Vendredi 11 février, Journée mondiale des malades et fête de Notre-Dame de Lourdes, la grotte de Massabielle a été rouverte aux visiteurs. Après deux ans de fermeture pour cause de pandémie, les pèlerins peuvent à nouveau effectuer des gestes de piété populaire propres à Lourdes. Comme toucher la roche et s'approcher de la source miraculeuse.

Toucher la roche et s'approcher de la source miraculeuse, des gestes de piété populaire propres au sanctuaire de Lourdes ©Guillaume POLI/CIRIC Toucher la roche et s'approcher de la source miraculeuse, des gestes de piété populaire propres au sanctuaire de Lourdes ©Guillaume POLI/CIRIC

Pouvoir refaire les gestes de Lourdes : toucher la grotte et s’approcher de la source

 

"Allez boire à la source et vous y laver." C’est le message que la Vierge Marie a adressé à Bernadette Soubirous lors de sa neuvième apparition, le 25 février 1858. Depuis, des milliers de pèlerins refont ces gestes de piété populaire propres à la cité mariale : toucher la roche de Massabielle et s’avancer au creux de la grotte jusqu’à s’approcher de la source.

 

Rouvrir l’intérieur de la grotte, après deux ans de fermeture, c’est un signe important pour le sanctuaire de Lourdes. "C’est un moment de joie et un signe qui est envoyé à tous ceux qui aiment Lourdes", confie Mathias Terrier, directeur de la communication du sanctuaire. "Voilà deux années que beaucoup de pèlerinages venant de France, des paroisses des diocèses, ne peuvent plus s’accomplir tels qu’ils étaient en 2019. C’est un grand signe qui est envoyé... La joie est évidemment immense !"

 

La grotte rouverte pour la Journée mondiale des malades

 

Le 11 février, c’est la fête de Notre-Dame de Lourdes, en mémoire de la première apparition de Marie à Bernadette Soubirous. C’est aussi la Journée mondiale des malades. "Jean Paul II a voulu que la Journée mondiale des malades concorde avec la fête de Notre-Dame de Lourdes, rappelle Mathias Terrier, où l’on sait que l’on reçoit, chaque année de très nombreuses personnes fragiles, en situation de handicap, ou bien malades." Des pèlerins qui "sont très touchées par les signes de Lourdes".

 

Partout dans le monde, la vie des fidèles catholiques aura été profondément bousculée par la pandémie. Ainsi, la Journée mondiale des malades devait être cette année célébrée au Pérou. À cause de la pandémie, la célébration a eu lieu au Vatican. Dans son message pour la 30e Journée mondiale des malades, le pape François a rappelé l'importance de visiter les malades, "une invitation que le Christ adresse à tous ses disciples". 

 

Sanctuaires : une dynamique à relancer

 

La ville de Lourdes compte parmi les plus visitées de France, grâce à son sanctuaire. Comme tous les lieux de pèlerinages partout en Europe, elle a vu le nombre de ses visiteurs baisser considérablement. Avec un taux de fréquentation divisés par trois, c’est tout un secteur d’activité lié au tourisme - tourisme, hôtellerie, restauration, commerces, etc. - qui en subit les conséquences sur le plan économique.

 

Ces 12 et 13 février, 850 acteurs internationaux des pèlerinages se sont réunis à Lourdes. Objectif : relancer la dynamique des sanctuaires. "Dans tous les lieux rayonnants comme les sanctuaires, pas seulement Lourdes, il y a toujours cette capacité de rebond, observe Mathias Terrier, c’est le cas mais il n’empêche qu’il faut de l’énergie." Cette énergie, des responsables des pèlerinages du monde entier "sont venus la puiser" à Lourdes. 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don