Accueil
Rentrée politique : à quoi servent les universités d'été des partis ?

Rentrée politique : à quoi servent les universités d'été des partis ?

Un article rédigé par Amaury Perrin - RCF, le 28 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
Je pense donc j'agis Rentrée politique : à quoi servent les universités d'été des partis ?

Chaque année ou presque, les partis politiques français organisent des universités d’été. Ces grandes réunions qui s’étalent sur plusieurs jours réunissent des militants, des penseurs, des partisans et des curieux, venus réfléchir communément à l’avenir d’un mouvement. Des partis comme Europe Écologie Les Verts (EELV), le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) ou le Parti Communiste Français (PCF) n’en sont pas à leur première édition et se préparent déjà à accueillir leurs adhérents.

Meeting de l'université d'été du NPA en 2022 © Martin Noda / Hans Lucas Meeting de l'université d'été du NPA en 2022 © Martin Noda / Hans Lucas

Mais qu’est-ce que c’est ? 

 

Une université d’été est un rassemblement organisé par un parti politique, en réunissant les responsables et militants pendant quelque jours, souvent au mois d'août. "C’est avant tout un moment de retrouvailles", indique Léa Balage El Mariky, membre du bureau exécutif d'EELV. En  général, ces événements accueillent également des chercheurs, des intellectuels, des universitaires et des acteurs de la société civile venus pour tenir des conférences ou présenter des projets. 

 

Ce moment fédérateur et très attendu puisqu’il permet de dresser des perspectives d’avenir. "Il y a un aspect bilan", explique Guillaume Roubaud-Quashie, membre du comité exécutif national du PCF. Selon lui, "prendre le temps de réfléchir est important dans la société du tweet et de la précipitation". Les universités d’été sont l’occasion de revenir sur l’année et préparer la rentrée à venir après la trêve estivale. 

 

 

Mais qu'est-ce qu'on y fait ?

 

"C’est un vrai moment de rencontre et d’échange, un espace de discussion avec des personnes venues d’autres horizons", explique Manu Bichindaritz, membre du comité exécutif du NPA. L’université d’été est un événement festif et convivial pendant lequel se tiennent des débats, conférences, formations et quelques activités. L’objectif est de créer du lien entre les militants, de répondre à leurs questions et de réfléchir ensemble. 

 

Par ailleurs, le lieu n’est souvent pas choisi au hasard. "On choisit des endroits où on veut raconter des choses, c’est un choix politique", confie Léa Balage El Mariky. Les journées d'été des écologistes se tiendront cette année au Havre, une ville qui amène à se poser des questions sur l’environnement. En effet, les écologistes luttent beaucoup contre le sujet du nucléaire, le méthanier du port ou encore l’agriculture intensive pratiquée en Normandie. 

 

 

Et d'où viennent-elles ?

 

Les universités d’été seraient nées au États-Unis dans les années 1870. En France, elles ont pris de l’ampleur un siècle plus tard, dans les années 1970. La toute première s’est tenue à Montpellier en 1975 et réunissait le Mouvement des Jeunes Giscardiens. Mais à l’époque, ces réunions s'étalaient sur trois semaines et avaient pour but de former les jeunes à prendre la relève ainsi qu’à redorer le blason des partis. 

 

Aujourd’hui, ces événements ne durent plus que quelques jours et n’ont plus la même vocation. L'Université d’été du PCF se tiendra à Strasbourg (67) du 25 au 27 août 2023, "pour sa 20e édition", précise Guillaume Roubaud-Quashie. Quant aux Journées d'été des écologistes, elles auront lieu les 24, 25 et 26 août au Havre (76), tandis que l'Université d'été du NPA se réunira du 27 au 30 août à Port-Leucate (11).

 


NDLR : Également contactés, le Parti Socialiste, la France Insoumise et les Jeunes Démocrates, n'ont pas répondu positivement à nos sollicitations. D'autres partis n'ont pas encore transmis d'informations sur leurs universités d'été.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don