Accueil
"Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous ..." (Jn 8, 21-30)
Partager

"Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous ..." (Jn 8, 21-30)

RCF,  -  Modifié le 23 mars 2021
Prière du matin "Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous ..." (Jn 8, 21-30)
"Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous comprendrez que moi, JE SUIS" Méditation de l'évangile (Jn 8, 21-30) par le père Jean Marie Petitclerc Chant final: "Jésus, Agneau de Dieu" par La Communauté de l'Emmanuel
David-Zawila-UNSPLASH David-Zawila-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean

En ce temps-là,
Jésus disait aux Pharisiens :
« Je m’en vais ;
vous me chercherez,
et vous mourrez dans votre péché.
Là où moi je vais,
vous ne pouvez pas aller. »
Les Juifs disaient :
« Veut-il donc se donner la mort,
puisqu’il dit :
“Là où moi je vais,
vous ne pouvez pas aller” ? »
Il leur répondit :
« Vous, vous êtes d’en bas ;
moi, je suis d’en haut.
Vous, vous êtes de ce monde ;
moi, je ne suis pas de ce monde.
C’est pourquoi je vous ai dit
que vous mourrez dans vos péchés.
En effet, si vous ne croyez pas que moi, JE SUIS,
vous mourrez dans vos péchés. »
Alors, ils lui demandaient :
« Toi, qui es-tu ? »
Jésus leur répondit :
« Je n’ai pas cessé de vous le dire.
À votre sujet, j’ai beaucoup à dire
et à juger.
D’ailleurs Celui qui m’a envoyé dit la vérité,
et ce que j’ai entendu de lui,
je le dis pour le monde. »
Ils ne comprirent pas qu’il leur parlait du Père.
Jésus leur déclara :
« Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme,
alors vous comprendrez que moi, JE SUIS,
et que je ne fais rien de moi-même ;
ce que je dis là,
je le dis comme le Père me l’a enseigné.
Celui qui m’a envoyé est avec moi ;
il ne m’a pas laissé seul,
parce que je fais toujours ce qui lui est agréable. »
Sur ces paroles de Jésus,
beaucoup crurent en lui.
 
Source : AELF

Méditation Père Jean-Marie Petitclerc

            Il m’est arrivé bien souvent, dans la pratique de mon métier d’éducateur spécialisé, d’être totalement décontenancé par le comportement d’un adolescent et tout à fait perplexe face aux explications embrouillées qu’il tente de m’apporter. Alors surgit dans ma tête cette question : « Mais qui est-il vraiment ce jeune, que j’ai tant de mal à saisir ? »
            « Et toi, qui es-tu ? » Telle est la question posée à Jésus par ces scribes et pharisiens qui avaient assisté, complètement ébahis, à l’épisode de la rencontre avec la femme adultère racontée par saint Jean au début de ce chapitre 8 de son Évangile.
            La réponse « Moi, je suis » leur paraît non seulement incompréhensible, mais aussi inacceptable. Voici que Jésus se définit comme Yahvé le faisait dans le buisson ardent, lorsqu’il répondait à l’interpellation de Moise.
            Or, telle est la clé de compréhension des paroles du Christ. On ne peut le saisir que si on le place dans le rapport qu’il entretient avec le Père. On ne peut le saisir que si on l’appréhende comme « Fils ».
            « Ce que je dis là, je le dis comme le Père me l’a enseigné. Celui qui m’a envoyé est avec moi. »
            Sur ces paroles de Jésus, beaucoup crurent en lui.
            Cette question continue d’être posée ce matin à chacune, chacun d’entre nous. Croyez-vous vraiment que cet homme Jésus est le Fils de Dieu ? Serais-je alors capable de répondre : « Oui, Seigneur, je crois, mais je t’en prie, augmente en moi la foi ! »
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Prière du matin

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don