Accueil
Professeur
Partager

Professeur

RCF, le 3 septembre 2018  -  Modifié le 1 février 2024
Pour la rentrée Jean Pruvost nous décortique le mot "professeur", et nous ne sommes pas au bout de nos surprises !

Le mot clé ce matin c’est bien sûr rentrée ou élève, mais ce pourrait être aussi école, collège, lycée, université. Or quel mot réunit tous ces établissements ? Eh bien depuis il n’y a pas si longtemps le mot professeur… d’école, de collège, de lycée, d’université. C’est donc le mot qu’on a choisi pour ce matin !

Auparavant il y avait les instituteurs et les professeurs. Et dans la loi d’orientation du 10 juillet 1989 ont été créés les Instituts universitaires de formation des maîtres, les IUFM, en remplacement des Écoles normales qui formaient les instituteurs depuis 1833, et ces IUFM formèrent donc désormais des professeurs des écoles. Les IUFM n’existent plus, ils ont été remplacés par les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation, les ESPE, mais le mot professeur est resté et, faut-il le dire, bien installé auprès des enfants.

On aimait bien institutrice, instituteur mais, s’ils restent dans nos cœurs, être aujourd’hui professeur, de la maternelle à l’université, ça ne manque pas non plus de panache. Quant à l’origine du mot elle peut paraître surprenante, parce qu’elle se rattache à celle du mot fable, fable comme celle de Lafontaine !

Dans un dictionnaire étymologique, je lis Professeur, voir Fable. Diable ! En fait professeur vient du latin professor, issu du verbe profiteri, signifiant faire une déclaration, devant, d’où le préfixe pro-. Dans fiteri, se repère le verbe fateri, signifiant avouer, dire. En fait, le professeur est bien celui qui met en avant quelque chose qu’on ne sait pas. Or fateri et fable, on en commun une racine indo-européenne bhla signifiant déclarer. De fait, la fable à l’origine, c’est bien un récit de fiction destiné à exprimer une vérité générale. Même objectif pour le professeur, mettre en avant une vérité générale.

Arrière en tout cas l’interprétation amusante et déplaisante en deux mots, du pro, un pro, abréviation de professionnel, qui serait fesseur, cette fonction ayant jadis existé dans les établissements scolaires ! Vive les professeurs, en un seul mot, et hommage à nos anciens instituteurs ! 
 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don