Accueil
Profanations: cinq églises dégradées en une semaine
Partager

Profanations: cinq églises dégradées en une semaine

Un article rédigé par Etienne Pépin - RCF,  -  Modifié le 29 juin 2021
Décryptage Profanations: cinq églises dégradées en une semaine
Au programme, les actes de vandalisme et de profanation contre les religions, le projet de loi pour une "école de la confiance", et la grippe.
podcast image par défaut

Les religions, cibles de la haine de certains

Plusieurs édifices religieux catholiques ont été pris pour cible ces dernières semaines. Des actes qui ont profondément affecté les fidèles. RCF y consacrait tout un dossier cette semaine.

Les attaques contre les religions ne concernent pas que les chrétiens. Les actes antisémites ont bondi l'an dernier en France. Le ministère de l'Intérieur a indiqué une hausse de 74%. Après deux années de baisse, la tendance est donc à la hausse avec près de 530 cas enregistrés dans l'Hexagone. En Alsace, des propos antisémites ont été tenus devant la synagogue à Strasbourg au cour d'une manifestation de Gilets jaunes. En décembre dernier, c'est le cimetière juif d'Herlisheim, dans le nord du département, qui a été profané. Aujourd'hui le grand rabbin de Strasbourg et du Bas-Rhin Harold Weill réagit.


 

Un projet de loi sur l'école qui divise

Le projet de loi pour une "école de la confiance" est examiné depuis lundi dernier à l’Assemblée nationale. Il a pour ambition de répondre à deux enjeux : "élever le niveau général des élèves" et promouvoir "la justice sociale". Plusieurs sujets font polémique. 

Porté par le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer, c’est le premier grand texte sur l’école du quinquennat d’Emmanuel Macron. A peine arrivée dans l’hémicycle, la copie du ministre de l’Education nationale est sévèrement notée par les syndicats d'enseignants et de parents d’élèves. Premier grand thème de la loi: l’école sera obligatoire dès l’âge de trois ans contre six ans aujourd'hui. Actuellement, 99% des enfants de 3 à 5 ans sont scolarisés selon le ministère de l'Éducation nationale. 
 

Un virus de la grippe particulièrement virulent

Depuis le mois de novembre en France, l’épidémie a causé la mort de 1.800 personnes. Ce virus n'a pourtant rien de nouveau, comme l'explique Vincent Enouf, directeur adjoint du Centre National de référence de la grippe à l'Institut Pasteur. Pour éviter la grippe et tous les virus de l’hiver, il y a bien sûr la vaccination, et les bons gestes de prévention: éternuer dans son coude, se laver fréquemment les mains, utiliser des mouchoirs à usage unique, voire porter un masque si on est contagieux.
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don