Accueil
Printemps de Bourges: le rap et les femmes à l'honneur
Partager

Printemps de Bourges: le rap et les femmes à l'honneur

Un article rédigé par Christian Vadon - RCF,  -  Modifié le 27 juin 2021
3 questions à Printemps de Bourges: le rap et les femmes à l'honneur
Le rap et les femmes sont à l’honneur du Printemps de Bourges, cette année. La 42ème édition démarre mardi 24 avril.
podcast image par défaut

L’an passé, Renaud, Bob Dylan, étaient passés par Bourges. Cette année, les têtes d’affiche ont rajeuni. C’est un triomphe du rap ?

"Les musiques urbaines sont tellement omniprésentes aujourd’hui que le Printemps ne pouvait pas passer à côté. Il y a effectivement peut-être un peu plus d’affiches hip-hop mais il y en a toujours eu beaucoup au Printemps. Mais il n’y a pas de jeunisme. On est toujours très soucieux qu’il y en ait pour tout le monde" explique Boris Vedel, le directeur du Printemps de Bourges.
 

Y-aura-t-il un hommage à Jacques Higelin ?

"Bien sûr. On ne pourra pas faire le Printemps de Bourges sans penser à lui. Il faisait partie de la première édition. C’est l’artiste qui a le plus joué au Printemps, il a joué sept fois. La première fois, c’était en 1977. Il y aura des clins d’œil, de la part des artistes, et du Printemps de Bourges, bien sûr" ajoute Boris Vedel.
 

Autre nouveauté, cette année, c’est la parité. Le Printemps de Bourges est-il devenu féministe ?

"Non. Il est devenu conscient. On a décidé de cette initiative avant les histoires sordides qu’on a entendues. On s’est engagé là-dessus. On s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup de chemin à faire et on est très content de pouvoir faire cette programmation paritaire. J’espère que l’an prochain, il y aura la même parité. Je veux que ce soit un oui" précise le directeur du Printemps de Bourges.
 

Est-ce que le public sera au rendez-vous ?

"Il y a beaucoup de spectacles complets. Mais ce n’est pas la clé de la réussite d’un festival. Pour nous l’important, c’est évidemment le Printemps de Bourges, mais également le Printemps dans la ville. Le Printemps sera aussi vécu dans les rues" conclut Boris Vedel.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Émission 3 questions à © RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
3 questions à

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don