Accueil
Prières musulmanes dans des écoles de Nice: comprendre les faits
Partager

Prières musulmanes dans des écoles de Nice: comprendre les faits

Un article rédigé par Stèvelan Chaizy-Gostovitch - RCF Nice Côte d'Azur, le 16 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023

Des prières musulmanes réalisées par des élèves de CM1 dans des écoles publiques de Nice. Une enquête de l’Inspection générale promise par le ministre Pap Ndiaye. 

L'un des établissements concernés à Nice - RCF L'un des établissements concernés à Nice - RCF

Les faits:

 

 

La rectrice de l'académie de Nice, Natacha Chicot, explique que "les faits ont été portés par les directeurs et directrices d'écoles, eux-mêmes informés par les personnels de cantine puisque ces faits ce sont déroulés sur le temps de la pause méridienne, en absence des enseignants". 

 

 

Pour une école il s'agit d'une prière réalisée par 10 élèves. La deuxième école concernée fait état du même phénomène mais pour 3 enfants. Enfin, dans la 3ème école, "une minute de silence organisée à l'initiative d'un élève, en hommage au prophète" Mahomet. Sur ce dernier cas, un signalement a été fait pour "suspicion de radicalisation". Tous sont des élèves de CM1

 

 

Ces agissements ne sont pas liés et ne se sont pas déroulés les mêmes jours mais dans une période rapprochée entre la fin mai et le début du mois de juin. "J'ai trouvé les faits suffisamment graves pour en informer la mairie de Nice" explique Natacha Chicot. 

 

 

La réaction des parents: 

 

 

Ce 16 juin, devant les écoles, les grands-parents sont "inquiets", "pas d'accord avec ces agissements" des enfants. "Nous, nous sommes obligés de mettre nos enfants dans le privé pour cela" explique une grand-mère à 11h30 en attendant sa petite-fille. "je suis surprise, je ne m'attendais pas à ça" dit la grande sœur d'une enfant de CM1 qui elle-même dit "ne pas être au courant". Un cours de laïcité a eu lieu ce 16 juin au matin suite au signalement des faits. 

 

 

Mairie et ministère montent au créneau:

 

 

Christian Estrosi a pris l'affaire au sérieux. Un point presse en mairie ce 16 juin à 15h était organisé. Le maire de Nice estime que "c'est une affaire de provocation politique car on ne peut pas accuser des enfants d'en être à l'origine à cette âge là". Pour le maire de Nice, "il y a forcément une instrumentalisation" et pose la question de l'origine: "de parents ? de leaders de quartiers ?" La réponse n'est pas encore connue mais Christian Estrosi tient à ce que l'école reste "un sanctuaire" protégé. 

 

 

 

Une enquête de l’Inspection générale est diligentée pour établir précisément les faits. Le ministre de l'Education Nationale annonce qu'en plus des formations déjà organisées, il a été "décidé conjointement que les formations « laïcité et valeurs de la République » feront désormais l’objet d’un module commun réunissant l’ensemble des personnels" de la mairie de Nice et de l'Education Nationale.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don