Accueil
Présidentielle 2022 : Le logement, avec la Fondation Abbé Pierre

Présidentielle 2022 : Le logement, avec la Fondation Abbé Pierre

Un article rédigé par Bérénice Charles, Violaine Rey - RCF Isère, le 29 mars 2022  -  Modifié le 30 mars 2022
3 questions à (Isère) [Les enjeux de la Présidentielle] Le logement avec la fondation Abbé Pierre

Durant deux semaines et jusqu'au premier tour de l'élection présidentielle 2022, programmation exceptionnelle sur RCF Isère. Chaque matin, sur votre antenne, retrouvez un nouvel invité qui aborde, pour vous, un enjeu fort de ce vote et ses propositions pour le prochain quinquennat. 

Unsplash - Jon Tyson Unsplash - Jon Tyson

Le logement, un enjeu prioritaire

4 millions de mal-logés, deux fois plus de sans-abris en 10 ans, ce sont les chiffres dévoilés en début d'année par la Fondation Abbé Pierre dans son nouveau rapport.

Si la crise sanitaire de ces deux dernières années n'est pas la seule explication à ce constat alarmant, elle n'a fait qu'aggraver la situation. "On parle de ménages qui ont été confrontés à l'attente redoublée d'un relogement et qui sont restés à la rue en plein hiver, des ménages pauvres, qui ont souffert de l'arrêt des ressources" explique Véronique Gilet, directrice régionale de la fondation.

Ces dernières semaines, la hausse des prix de l'énergie a plongé davantage de familles dans la précarité : difficulté à payer les factures, à se chauffer ou à garder leur logement.

 

 

Un bilan présidentiel en demi-teinte...

Le rapport 2022 fait également le point sur les mesures prises, depuis 5 ans, par le gouvernement Macron. Des efforts sont soulignés, en ce qui concerne, notamment, l'aide à la rénovation des passoires énergétiques. Mais un gros point noir entache un mandat pourtant qualifié de "volontaire", la baisse des aides aux logements.

"Les APL ce n'est pas de la charité, ça relève du bien commun qui vise à ce que toute personne puisse se loger comme tout le monde" souligne Véronique Gilet "Une baisse de 5 € pour une personne qui est au RSA, c'est une décision très forte et c'est une manière de dire aux ménages pauvres qu'ils pèsent dans le système".

 

Et des attentes fortes

La baisse de production de logements sociaux a baissé de 30 % en 2021, cela représente 8 000 logements en moins sur la région. La fondation Abbé Pierre appelle donc, en priorité, à la construction de "150 000 logements sociaux par an et à minima" mais aussi à mieux encadrer les prix de l'immobilier, proposer des prix accessibles aux plus précaires. A cela, s'ajoutent l'élimination des passoires énergétiques sous 10 ans et la mobilisation des logements vacants.

 

"On n'a pas fait le tour de cette question du logement et cette invention de solution, elle ne peut pas se faire sans les ménages mal-logés". Véronique Gilet, directrice régionale de la Fondation Abbé Pierre.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

L'invité
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
3 questions à (Isère)

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don