Accueil
Présidence du Conseil Départemental de Haute Loire : Jean Pierre Marcon soutient Marie Agnès Petit
Partager

Présidence du Conseil Départemental de Haute Loire : Jean Pierre Marcon soutient Marie Agnès Petit

Un article rédigé par Stéphane LONGIN - RCF Haute-Loire,  -  Modifié le 27 mai 2021
A un mois du second tour des élections départementales, Jean Pierre Marcon soutient officiellement la candidature de Marie Agnès Petit. L'élue vise le siège de Présidente de la collectivité.
2021 RCF - Marie Agnès Petit - Haute Loire 2021 RCF - Marie Agnès Petit - Haute Loire

C'était une prise de parole très attendue. Mais Jean Pierre Marcon, président sortant du département de Haute Loire, aura fait durer le suspens. Mais ce jeudi 27 mai 2021, à l'occasion d'une conférence de presse à la Chaise Dieu, l'élu qui a décidé de mettre un terme à sa carrière politique a finalement décidé de se positionner. Intérrogé sur celui ou celle que va le remplacer à la tête de la collectivité il a désigné Marie Agnès Petit comme une "bonne candidate" avant de préciser "Je suis confiant car elle (Marie Agnès Petit) a la passion de son département et elle met de la passion dans tout ce qu'elle fait". Respectueux des urnes et du processus démocratique Jean Pierre Marcon à tout de même rappelé que le choix revient d'abord "aux électeurs qui iront voter les 20 et 27 juin et ensuite aux conseillers départementaux qui constitueront l'assemblée".

Mais après 50 ans de vie politique dont 7 à la tête de la collectivité départementale (il a été élu président du département le 20 juin 2014)  Jean Pierre Marcon ne pouvait pas faire l'économie d'un petit conseil amical "si Marie Agnès s'entourre de bons vice président(e)s elle ne devrait avoir aucune difficulté à s'imposer comme une bonne présidente de département, c'est pourquoi je soutiens cette candidature".

UN SOUTIEN QUI LANCE OFFICIELLEMENT LA CANDIDATURE DE MARIE AGNES PETIT

Ce soutien politique, Marie Agnès Petit l'attendait depuis plusieurs semaines. Avec parfois de l'impatience mais sans publiquement s'agacer, la candidate sur le canton du Haut Velay Volcanique est restée discrète sur ses intentions. Jamais, jusqu'à hier elle n'avait officiellement fait acte de candidature et il a donc fallu attendre que l'actuel Président du Département affiche son soutien pour que Marie Agnès Petit se livre "C'est forte de ces années de travail, de projets, de dossiers, d'expériences aux côtés de Jean Pierre Marcon et forte de mon attachement au département de la Haute Loire que je veux continuer d'agir pour ces territoires". Cette action, la vice-présidente du département en charge du tourisme, souhaite la porter depuis le siège de Présidente de la collectivité  "avec humilité et dans une démarche de dialogue, de concertation et toujours avec un esprit d'équipe qui nous permettra de construire la Haute Loire de 2030".

Officiellement candidate à la présidence du département Marie Agnès Petit assure vouloir "capitaliser sur la bonne gestion du dernier mandat qui a donné l'occasion d'investir de manière très importante sur le territoire" et précise qu'elle souhaite "s'appuyer sur les nouvelles méthodes et manières d'agir observées ces derniers mois pendant la crise sanitaire" référence aux actions du département pour venir en aide aux altiligériens (distribution de masques, aides directes aux entreprises...).

QUI EST MARIE AGNES PETIT ?

Originaire de Haute Loire, Marie Agnès Petit est l'ainée d'une famille de 5 enfants élevés avec "les valeurs que sont le travail, la solidarité et le respect". Ses parents, agriculteurs, lui ont donné "le goût des gens" en favorisant les rencontres et en donnant le sens de l'action et de l'engagement confiait-elle au micro de RCF Haute Loire en février 2021. Un entretien de 45 minutes (à retrouver ci-dessous) qui permet aussi de retracer le parcours politique de celle qui pourrait devenir la premiere femme à accéder au poste de Présidente du Département de la Haute Loire.  Marie Agnès Petit "est engagée en politique depuis 1998 lorsque "Valery Giscard D'Estaing demande à ses conseillers régionaux de ne pas cumuler les mandats. Il y a alors deux places libres à la région. Jean Proriol, Vice Président de la région se met alors à chercher une femme qui connait les questions d'agricultures... Je me souviens de ce premier rendez-vous pendant lequel j'ai échangé avec lui... Et j'ai osé dire oui !"
 

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don