Accueil
Près de Vihiers, Isol'en Paille fabrique des bottes de paille pour isoler les bâtiments
Partager

Près de Vihiers, Isol'en Paille fabrique des bottes de paille pour isoler les bâtiments

Un article rédigé par Marion Bastit - RCF Anjou, le 10 janvier 2023  -  Modifié le 10 janvier 2023
Reportages Isol'en Paille fabrique des bottes de paille pour isoler les bâtiments

Créée en 2021 à Trémont, près de Vihiers, l'entreprise Isol'en Paille fabrique des bottes de paille prêtes à l'emploi pour isoler les bâtiments. Objectif : promouvoir cet isolant plus écolo que la laine de verre. L'entreprise compte doubler sa production en 2023, avant d'ouvrir d'autres usines dans toute la France.

"On produit des bottes de paille calibrées, aux dimensions adaptées à la construction", explique Nicolaas Oudof, le fondateur d'Isol'en Paille. ©RCF Anjou "On produit des bottes de paille calibrées, aux dimensions adaptées à la construction", explique Nicolaas Oudof, le fondateur d'Isol'en Paille. ©RCF Anjou

Créée début 2021 à Trémont, près de Vihiers, l’entreprise Isol’en Paille fabrique des bottes de paille prêtes à l’emploi pour isoler les bâtiments. Elle a doublé sa production en 2022, et espère faire de même en 2023.

 

Sous le hangar de 2 000 m², la botteleuse tourne à plein régime. Cette machine fabrique une centaine de bottes de paille par heure. Empilées sur de grandes palettes, elles sont prêtes à partir sur les chantiers.

 

Des bottes de paille calibrées pour l'isolation

 

« Le besoin du secteur de la construction, c’est d’avoir des bottes de paille calibrées, d’une dimension constante, toute l’année, explique Nicolaas Oudhof, le fondateur d’Isol’en Paille. C’est ce qu’on fait ici. »

 

« Toute l’année, on fait venir des grosses bottes de paille, qui sont stockées chez les agriculteurs, et on les décompacte pour les mettre aux bonnes dimensions du bâtiment », décrit-il.

 

Isol’en Paille produit des bottes de paille de 22 ou 36 centimètres d’épaisseur, pour isoler les murs, les toitures, les planchers. Elles sont livrables sous un mois. « Chez un agriculteur, il faut commander un an avant », rapporte Nicolaas Oudhof.

 

Un isolant plus écolo que la laine de verre

 

Cet ingénieur du bâtiment souhaite ainsi promouvoir l’usage de la paille comme isolant, car il la juge plus efficace que la laine de verre. « La paille apporte à la fois de la densité pour isoler du chaud et de l’air pour isoler du froid », souligne-t-il.

 

Cet isolant est aussi plus écologique. « La paille stocke du carbone par sa pousse annuelle dans les champs, tandis que la laine de verre nécessite de chauffer le verre à plus de 1 000 degrés, ce qui consomme beaucoup d’énergie. »

 

Avec la hausse du coût de l’énergie, la paille devient compétitive. Isol’en Paille la vend à 16 €/m² pour les bottes de 36 centimètres d’épaisseur, 12 €/m² pour celles de 22 centimètres.

 

Objectif : doubler la production en 2023

 

En 2022, l’entreprise a vendu 80 000 bottes de paille, essentiellement pour isoler de grands bâtiments. « Les maisons ne représentent que 20 % de notre clientèle. On travaille surtout sur des immeubles, des collèges, des gymnases… », énumère Nicolaas Oudhof.

 

« Le but, c’est de doubler la production chaque année », confie-t-il. Il compte passer de 300 à 600 tonnes de paille en 2023, avant d’ouvrir d’autres usines à partir de 2024. Le deuxième atelier devrait ouvrir en Bretagne.

 

De petites usines pour produire localement

 

« L’idée, c’est d’ouvrir des filiales dans toutes les régions, pour que les bottes de paille soient produites localement, au plus près des chantiers, explique Nicolaas Oudhof. Pour que ce soit vertueux , il ne faut pas que les bottes de paille soient faites à 500 kilomètres. »

 

"Au-delà de 600 tonnes de paille par an, notre hangar de 2 000 m² sera trop petit, d'où l'intérêt d'ouvrir une deuxième usine en Bretagne", explique Nicolaas Oudhof. ©RCF Anjou

 

Dans son usine de Trémont, la paille vient d’une dizaine de fermes situées dans un rayon de 50 kilomètres. Ses bottes partent sur des chantiers dans tout le Grand Ouest jusqu’à Paris.

 

Aujourd’hui, la paille est très minoritaire dans le secteur de la construction : elle représente 0,25 % du marché de l’isolation en France. Pourtant, il y a de quoi faire : 50 % de la paille produite en France n’est pas utilisée par les agriculteurs.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don