Accueil
Pr. Denis Malvy: "Il faut faire en sorte que le jour d’après ne soit pas comme le jour d’avant"
Partager

Pr. Denis Malvy: "Il faut faire en sorte que le jour d’après ne soit pas comme le jour d’avant"

Un article rédigé par Simon Marty - RCF,  -  Modifié le 30 avril 2021
L'Invité de la Matinale Pr. Denis Malvy: "Il faut faire en sorte que le jour d’après ne soit pas comme le jour d’avant"
L'infectiologue au CHU de Bordeaux et prêtre orthodoxe insiste sur l'importance de tirer les leçons de la crise sanitaire.
DR DR

"Il nous faut retrouver notre art de vivre à la française". C’est avec ces mots que le président de la République Emmanuel Macron a dévoilé jeudi le nouveau calendrier nous menant à un déconfinement en quatre phases, avec un retour à la vie d’avant prévu pour le 30 juin prochain. Derrière ces annonces, il faudra surtout tirer les leçons de la crise selon Denis Malvy. Infectiologue au CHU de Bordeaux et prêtre orthodoxe, il est l’invité de la Matinale RCF. 

"Nous avons besoin d’espérance dans la persévérance"

Alors que des premières réouvertures sont annoncées pour le 19 mai, Denis Malvy y voit un message d’Espérance. "Nous avons besoin d’Espérance dans la persévérance. Tout ça nous invite à nous réapproprier l’art de vivre, la qualité de vie, la sociabilité. Il faut que les populations continuent à adhérer à ces mesures, de s’approprier un déconfinement. Je reste confiant sur l’exécutif et nos concitoyens pour que cela soit approprié", explique-t-il. 

Tirer les leçons de la crise sanitaire

Si la levée des restrictions s’approche, il faudra tirer les leçons de cette crise selon Denis Malvy. C’est pour cela qu’il a rejoint l’Institut Covid-19 Ad Memoriam, un institut de recherche pour étudier la mémoire de la crise sanitaire. "Nous sommes attentifs aux leçons de l’histoire. Si on continue à détruire l’éco-sphère de la faune sauvage et si les déplacements restent aussi peu contrôlés, on va se retrouver dans d’autres crises”, explique l’infectiologue. “Il faut faire en sorte que le jour d’après ne soit pas tout à fait comme le jour d’avant", affirme-t-il.

L'importance de la fraternité

Ces mesures doivent s’accompagner d’une importante solidarité, selon Denis Malvy qui est aussi prêtre orthodoxe. "Le monde entier nous regarde et toutes ces combinaisons de mesures, si elles ne sont pas au rendez-vous de la fraternité, n’auront pas d’écho. L’humanité est capable de fraternité, de responsabilité. L’homme est appelé à confesser que le pire n’est jamais certain. Chaque jour est nouveau s’il est partagé à côté du christ ressuscité", conclut-il.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don