Accueil
Pourquoi Pékin lorgne sur l'Afrique
Partager

Pourquoi Pékin lorgne sur l'Afrique

Un article rédigé par Jean-Baptiste Le Roux - RCF,  -  Modifié le 31 août 2018
La présence chinoise en Afrique ne cesse de s'intensifier, alors que débute à Pékin le 3ème sommet du Forum sur la coopération sino-africaine.
Pixabay Pixabay

L'Afrique, nouvel eldorado pour la Chine. Cela fait déjà plusieurs années que l'Empire du Milieu s'intéresse au continent africain, et y déverse produits, services et aide au développement économique. Une posture qui inquiète de plus en plus l'Europe et les Etats-Unis, qui voient d'un mauvais oeil l'arrivée de ce nouveau soft-power en Afrique.

C'est dans ce contexte que s'est ouvert vendredi 31 août le troisième sommet du Forum sur la coopération sino-africaine. Un sommet qui s'ouvre à Pékin et qui a pour but, côté chinois, de renforcer l'implantation de Pékin sur le continent africain. Ce sommet devrait notamment déboucher sur un plan d’actions conjoint entre la Chine et l’Afrique.

Pour rappel, le président chinois Xi Jinping  avait effectué au mois de juillet dernier une tournée en Afrique pour renforcer le rôle de Pékin sur le continent. Il faut dire que le poids économique de la Chine et ses ambitions stratégiques évoluent au fil des ans.  C'est en tout cas ce qu'explique Alain Wang, sinologue, enseignant à Centrale Paris.

"Pendant un certain temps on était sur de l’aide économique, de l’investissement, qui était nécessaire à la Chine d’un côté pour avoir des ressources de matières premières, et de l’autre côté pour trouver des débouchés à ses produits finis. Du côté africain, aujourd’hui, le nombre de produits chinois qui arrivent dans ses différents pays est extrêmement important" explique Alain Wang.

"Au fur et à mesure du temps, on s’aperçoit que la Chine devient de plus en plus présente sur le plan militaire, et elle investit beaucoup puisqu’elle a fait un prêt récent de 100 millions de dollars à l’Union africaine pour l’aider à moderniser son armée en achetant des armes chinoises. Mais qui dit achat d’armes chinoises, dit dépendance avec aussi des conseillers militaires chinois qui viennent dans les différents pays aider les Africains. Ce lien militaire qui est en train de se tisser avec l’Afrique est certainement le plus inquiétant pour les Américains et pour l’Europe" conclut le sinologue.
 

Alain Wang, sinologue, enseigant à Centrale Paris:

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don