Accueil
Pleins Feux sur… CathoBel et Dimanche en fête

Pleins Feux sur… CathoBel et Dimanche en fête

Un article rédigé par Manu Van Lier - 1RCF Belgique,  -  Modifié le 13 octobre 2021

A l’occasion des anniversaires de CathoBel (90 ans) et Dimanche (75 ans), l’émission Pleins Feux, sur 1RCF, donne la parole à des acteurs majeurs de l’histoire des médias catholiques en Belgique.

© Cathobel © Cathobel

L’histoire de la présence catholique sur la RTBF remonte à la création de l’INR, en 1930. « Jusqu’à la guerre, les catholiques assuraient même une journée complète d’antenne par semaine! » souligne l’abbé Philippe Mawet, ancien directeur de la Radio Télévision Catholique Belge (RTCB). Après 1945, la RTCB est créée. Elle produit des émissions-phares dont « Un autre regard » ou « Le Cœur et l’Esprit ». Outre ces émissions en radio et en télévision, la RTCB (aujourd’hui CathoBel) assure depuis sa création la production des messes radio et TV sur la RTBF.

De la RTCB à CathoBel

Avec le temps, les formats d’émissions ont évolué, les technologies ont progressé mais l’objectif est toujours resté de proposer à un large public une parole de sens et une crédibilité de l’Evangile. C’est aussi rapporter, à partir du terrain, ce que vivent les chrétiens tout comme ce qui se vit lors des grands rassemblement d’Eglise. Christophe Herinckx, présentateur des émissions Il était une foi en télévision, note que celles-ci se sont adaptées à une société qui, elle aussi a évolué: « L’émission a désormais une portée plus généraliste avec un regard chrétien sur l’actualité. Nous abordons des sujets de société comme le port du voile ou encore la transition écologique mais toujours avec une réflexion chrétienne. La quête de spiritualité et ce qui se vit en Eglise reste évidemment toujours très présent à travers nos émissions. »

Dimanche

Autre média catholique de référence, le journal Dimanche a été lancé en 1946, au départ d’un titre de feuillet paroissial. « Le journal a pris son essor, sous l’impulsion de son fondateur, l’abbé Eugène Collard, sur une base très paroissiale. La vocation du journal a toujours été une diffusion la plus large possible. Dimanche a d’ailleurs connu un tirage historique de plus de 450.000 exemplaires », explique en introduction Cyril Becquart, directeur opérationnel de CathoBel. Quand le père Charles Delhez a pris la tête du journal en 1991, il existait 123 éditions différentes: « On a regroupé en 43 éditions pour pouvoir informatiser et intégrer la couleur. L’implication des bénévoles et des paroisses était remarquable tant pour la rédaction des chroniques que pour la distribution du journal. Mais les sociologues le disent, la société de type paroissiale ou villageoise est en crise. Le journal a donc évolué pour rejoindre l’ère du multimédia ». Au cours des dernières années, le contenu général a pris le pas sur le contenu paroissial pour parvenir à la formule que nous connaissons aujourd’hui. « Les lecteurs sont à la recherche d’un contenu informatif sur la vie de l’Eglise, d’une parole chrétienne sur l’actualité et de formation spirituelle et théologique », observe Cyril Becquart.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don