Accueil
Pierre-André de Chalendar: "Dans l'entreprise, le bien commun se matérialise par la responsabilité sociale"
Partager

Pierre-André de Chalendar: "Dans l'entreprise, le bien commun se matérialise par la responsabilité sociale"

RCF,  -  Modifié le 5 avril 2018
Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain et président de la chaire du Bien Commun à l'ICP, analyse l'implication des entreprises sur les sujets sociaux et environnementaux.
Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain Pierre-André de Chalendar, PDG de Saint-Gobain

Pierre-André de Chalendar, énarque, PDG de l'entreprise Saint-Gobain, et président de la chaire du Bien Commun à l'Institut Catholique de Paris, considère que l'on peut servir son pays tout en travaillant dans le privé. 

Evidemment, le but premier de l'entreprise demeure la réalisation de profits pour les actionnaires. Cependant, "la création de richesses est un préalable à l'activité économique", souligne-t-il. "Une entreprise peut contribuer au bien commun et avoir une fonction économique très importante, ce n'est pas incompatible. Pour que les gens puissent acheter, il faut que des entreprises exportent afin de financer ce dont on a besoin pour vivre"!

Le dialogue social au coeur des débats

Réforme du droit du travail, de la SNCF... Les détracteurs dénoncent un manque de dialogue social. Pierre-André de Chalendar estime que les concertations ont été suffisantes concernant la réforme du droit du travail, avec des discussions au cours de l'été, et en septembre. 

En ce qui concerne la SNCF, il suppose un "blocage" de la société qui ne souhaite pas être réformée. "Il est difficile de considérer que le gouvernement ne veut pas de dialogue social. Il faut trouver le moyen de débloquer la situation".

Comment renforcer la qualité du dialogue social ? "Il faut y passer du temps, avec du respect et considération. Comme dans une équipe, pas seulement avec les syndicats, il faut avancer tous ensemble".

Le logement, un système à optimiser

En ce qui concerne la loi ELAN, portant sur la rénovation des dispositifs de logements sociaux, Pierre-André de Chalendar estime qu'une optimisation est nécessaire. "Le financement du logement coûte extrêmement cher à l'Etat. L'efficacité des dispositifs n'est pas parfaite aujourd'hui. Selon les époques, on a concentré les aides, tantôt sur la pierre, tantôt sur la personne. L'objectif actuel est de construire plus. Il faut aider les organismes de bailleurs sociaux à évoluer". 

Le bien commun

Pierre-André de Chalendar organise à l'Institut Catholique de Paris un colloque : les défis écologiques à la lumière du bien commun"Le bien commun est une notion très ancienne, avec une actualité importante. Nous incitons au dialogue, entre représentants du monde théologique, du monde politique, des scientifiques..."

Dans les entreprises, la contribution au bien commun s’est matérialisée au cours des trente dernières années par la responsabilité sociale de l’entreprise. Une entreprise a des interactions importantes avec les clients, salariés, fournisseurs. "A Saint-Gobain, nous contribuons à l'efficacité énergétique des bâtiments. Pour beaucoup d’entreprises aujourd'hui, les sujets environnementaux sont des opportunités.

Les entreprises ont un sens aigu de leurs responsabilités, elles y sont poussées par les salariés. C’est un élément important d’attractivité que de donner du sens. La mission de Saint Gobain, promouvoir un habitat confortable et durable, contribue à donner du sens. C’est aujourd’hui un élement d’attractivité."

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don