Accueil
Pesticides : « ce n’était pas le moment de mettre en pause Ecophyto » selon le député Dominique Potier

Pesticides : « ce n’était pas le moment de mettre en pause Ecophyto » selon le député Dominique Potier

RCF, le 5 février 2024  -  Modifié le 5 février 2024
Pour bien comprendre Pour bien comprendre... Les inquiétudes après la suspension du plan Ecophyto

Après deux semaines de fronde agricole, l'exécutif a mis fin au mouvement le 1er février au prix de nombreuses concessions, notamment sur le 4e plan Ecophyto mis en pause. Une décision fermement critiquée à gauche.

Crédit photo :  Sébastien Lapeyre/ Hans Lucas. Crédit photo : Sébastien Lapeyre/ Hans Lucas.

C’est une pause très médiatique. Après deux semaines de colère des agriculteurs, le gouvernement a accepté un certain nombre de leurs revendications, notamment la suspension du 4e plan Ecophyto. Il fixait un objectif de réduction de 50 % de l'usage des pesticides d'ici 2030 par rapport à 2015-2017.

Trois plans Ecophyto depuis 2008

Une « mise à l'arrêt » justifiée par le Premier ministre, Gabriel Attal, « le temps de mettre en place un nouvel indicateur" pour mesurer l'usage des pesticides ». Le gouvernement critiquant l’efficacité des différents plans Ecophyto actés sous Nicolas Sarkozy, François Hollande puis Emmanuel Macron.

Prise de conscience culturelle

Dominique Potier, député PS de Meurthe-et-Moselle et membre de la Commission d'enquête parlementaire sur l'usage des pesticides, dénonce ce choix. « Ce plan a eu pour effet une prise de conscience culturelle des impacts. Tous les impacts sur l’environnement et la santé sont confirmés », explique le parlementaire, soulignant les avancées sur la protection des agriculteurs, la réparation pour les victimes exposées grâce au fond d’indemnisations spécifique.

Echec dans les changements de pratiques

Mais Dominique Potier reconnaît « un échec » celui de la massification des bonnes pratiques pour parvenir à se passer des pesticides. « Ce n’est donc pas le moment de mettre sur pause, car il reste encore à développer la transition agroécologique » ajoute-t-il.

Les quantités de pesticides utilisées actuellement en France sont équivalentes à 2009. Dans son rapport rendu public le 21 décembre 2023, la commission d’enquête pointait la responsabilité des industriels dans l'échec de la mise en œuvre d'un plan de réduction de l'utilisation des produits phytosanitaires.

Manifestation d'apiculteurs

Cette pause n’inquiète pas seulement les ONG de protection de l’environnement et les écologistes. Ce lundi matin des apiculteurs du Rhône et des départements voisins ont manifesté à Lyon, notamment contre cette suspension du plan Ecophyto.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don