Accueil
"Personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste" (Mt 11, 11-15)
Partager

"Personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste" (Mt 11, 11-15)

RCF,  -  Modifié le 10 décembre 2020
Prière du matin "Personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste" (Mt 11, 11-15)
"Personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste" Méditation de l'évangile (Mt 11, 11-15) par le père Sébastien Antoni Chant final: "Seigneur, viens nous sauver" par la communauté du Chemin Neuf
michal-galezewski-UNSPLASH michal-galezewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

En ce temps-là,
Jésus déclarait aux foules :
« Amen, je vous le dis :
Parmi ceux qui sont nés d’une femme,
personne ne s’est levé de plus grand que Jean le Baptiste ;
et cependant le plus petit dans le royaume des Cieux
est plus grand que lui.
Depuis les jours de Jean le Baptiste jusqu’à présent,
le royaume des Cieux subit la violence,
et des violents cherchent à s’en emparer.
Tous les Prophètes, ainsi que la Loi,
ont prophétisé jusqu’à Jean.
Et, si vous voulez bien comprendre,
c’est lui, le prophète Élie qui doit venir.
Celui qui a des oreilles,
qu’il entende ! »
 
Source : AELF

Méditation Père Sébastien Antoni

Oh oui la violence frappe dans nos vies !
Et l’évangile n’est pas épargné.
Lui aussi subit la violence. Celles des non-croyants et opposants bien sûr, mais aussi la violence de ceux qui s’en disent les serviteurs ! Car mes amis, cette violence passe au milieu de notre vie avec nos sempiternelles, questions, révoltes et refus.
La violence fait parfois sa demeure en nous !
Et cette violence-là  nous échappe et nous contrôle. Dieu seul peut s’en rendre maître. Comment ? Avec la patience de la répétition d’un même message que porte l’ensemble des textes bibliques de l’avent, ces mots qui touchent et convertissent ceux qui les prennent au sérieux. Ces paroles de vie qui orientent celui qui les entend vers les grandes certitudes de la foi, soulevées par l’espérance. 
Ces mots de l’Ecriture sont lumière, ils révèlent le négatif qui nous obscurcit, l’agressivité, l’impatience ou l’envie que nos réflexes premiers imposent, la tristesse, les regrets et les rancunes qui paralysent et que nous laissons pourtant agir.
Qu'elle est étonnante, la puissance que Dieu déploie au service de son plan d'amour !
Oui Mon Dieu, qu'elle est grande, sa force de Père et de Créateur. Elle fait jaillir la vie dans nos déserts les plus secs. Elle fait jaillir de l’eau douce et fraiche dans les ravins où nous avons laissé notre puissance d’aimer s’assécher… 
Dieu démasque le mal et la violence que nous nous infligeons, non pour juger ou punir, mais pour nous réveiller, nous soulager… nous sauver.
Laissons-le faire ! Il nous domptera ! Il nous apaisera !
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don