Accueil
Père François Bustillo : "la crise est une chance pour l'Église de dire qui on est et ce qu'on vit"
Partager

Père François Bustillo : "la crise est une chance pour l'Église de dire qui on est et ce qu'on vit"

RCF,  -  Modifié le 30 juin 2021
L'Invité de la Matinale Père François Bustillo : la crise est une chance pour l'Église de dire qui on est et ce qu'on vit
Le père Bustillo dans "La vocation du prêtre face aux crises" invite ses confrères à vivre la crise comme une chance de renouveler leur vocation et de laisser place à la créativité.
podcast image par défaut

La crise est un véritable casse-tête pour les prêtres dans leur mission d'accompagnement des fidèles vers la foi. Entre couvre-feu et reconfinement, ils doivent faire preuve d'une créativité nouvelle et d'une espérance sans borne pour continuer à transmettre la joie de l'Évangile. Pourtant, les conditions actuelles ne sont pas clémentes et peuvent parfois laisser place au doute. Le père François Bustillo dans son livre "La vocation du prêtre face aux crises" publié aux éditions Nouvelle Cité invite ses confrères à profiter de ces temps incertains pour redécouvrir leur intériorité et retrouver la joie du sacerdoce.
 

 

La crise : une moteur pour la vocation des prêtres ?

La crise que nous vivons actuellement, pose des questions essentielles pour le père François Bustillo "qu'est-ce que nous vivons ? Comment nous vivons ? Vers où nous allons ?". Dans l'incertitude, la vocation du prêtre est dans le "savoir-faire", dans l'action, mais plus particulièrement aujourd'hui dans le "savoir-être " afin de "rassurer, de réparer l'espérance pour guérir les fatigues" affirme le père François Bustillo.
Grâce aux outils numériques et à la créativité des prêtres de nombreuses initiatives ont été portées pour permettre aux fidèles de continuer à pratiquer sereinement pendant l'épidémie. Par ailleurs, pour le père Bustillo cette période est surtout une belle occasion "de découvrir ou redécouvrir l'intériorité".

Revenir à l'origine de la vocation : l'ordination

Dans son livre "La vocation du prêtre face aux crises" le père Bustillo appelle les prêtres à se remémorer leur ordination, notamment la prostration face contre terre du futur prêtre lors de la litanie des Saints. En faisant mémoire de ce "moment génétique", il invite ses confrères à "retrouver la force, la joie que nous avons reçu lors de l'ordination" mais également à ne pas oublier la force de prière de l'Église priante et aimante.
Faire mémoire des gestes et paroles, qui font la vocation de tout prêtre, permet de garder l'espérance dans des conditions complexes où crise sanitaire et crise spirituelle s'entremêlent.

 

"Il y a des réponses qu'on n'a pas par internet et c'est là que l'Église peut apporter quelque chose d'unique, de beau et de bienveillant pour les jeunes qui cherchent des repères."

 

L'évangélisation : une message concret de foi

Le père Bustillo est délégué épiscopal aux personnes vulnérables et à la protection des mineurs. L'évangélisation est un outil clé de sa mission car elle permet d'apporter une nouvelle espérance aux fidèles en temps de crise où il est important de "ressusciter la notion du désir et du rêve dans la vie sans pour autant être naïf". 
Face à "l'analphabétisme religieux", au manque de vocation ou encore au vieillissement des paroissiens, le père Bustillo appelle "à sortir de nous-mêmes et à explorer d'autres voies" afin de donner un nouveau souffle à la vocation des prêtres.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don