Accueil
Pédaler pour dire oui à la vie
Partager

Pédaler pour dire oui à la vie

Un article rédigé par Enzo Trouillet - RCF Sarthe, le 11 mai 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023

Parcourir 1000 km à vélo, à travers la France, pour montrer son envie de vivre. C'est le défi que réalise en ce moment Caroline Brandicourt, avec le collectif "Soulager mais pas tuer".

Source : Agnès Millot Source : Agnès Millot

Elle a enfourché son vélo pour vivre pleinement. Caroline Brandicourt, 63 ans, est atteinte depuis 2007 d'une maladie neurodégénérative. Mais ce n'est pas ça qui va arrêter l'ancienne professeure de français. Elle s'est lancé un défi : parcourir 1000 kilomètres à vélo dans toute la France.

 

Son objectif premier : interpeller les députés et les sénateurs sur la question de la nécessité d'une fin de vie digne pour les personnes malades. Elle sillonne donc les départements où manquent les unités de soin palliatif. C'est la raison de son arrêt mercredi 10 mai 2023 sur la Place de la République au Mans.

"On a envie de vivre jusqu'au bout"

Alors que la question de l'autorisation de l'euthanasie revient de plus en plus régulièrement sur la table, Caroline Brandicourt exprime son désaccord. "Je crains une loi sur l'euthanasie qui pourrait être une solution pour l'État pour régler le problème du manque de lit et de personnel." 

 

Mais cette crainte s'ajoute à un constat inquiétant. "Je vois bien que le débat actuel atteint vraiment les personnes malades. Mais nous on a pas envie d'abandonner, on a envie de vivre jusqu'au bout !", s'exclame l'ancienne professeure. 

Soutenue par le collectif "Soulager mais pas tuer"

Caroline Brandicourt n'est pas seule dans son aventure. Elle est accompagnée par le collectif "Soulager mais pas tuer", qui lutte elle aussi contre l'euthanasie. Cette organisation, créée en 2014, est parrainée par Philippe Pozzo di Borgo, dont la vie à inspiré le film Intouchables. Elle organise tout le parcours du défi de Caroline Brandicourt. "Moi je n'ai qu'à rouler", explique-t-elle.

 

Après avoir discuté avec les passants, la cycliste est repartie dans ses aventures, avec l'espoir de changer les choses.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don