Accueil
P. Eric Salobir: "des liens se tissent entre technologie et spiritualité"
Partager

P. Eric Salobir: "des liens se tissent entre technologie et spiritualité"

Un article rédigé par Jean-Baptiste Le Roux - RCF,  -  Modifié le 28 mai 2018
Le Salon VivaTech a ouvert ses portes Porte de Versailles, à Paris. Ce rendez-vous incontournable pour le secteur du high tech est une vitrine pour 8 000 startups du monde entier.
podcast image par défaut

8 000 entreprises réunies au Salon Viva Tech

Jusqu’à samedi, ces 8 000 entreprises présentes au Salon VivaTech pourront présenter leurs projets, leurs innovations aux 80 000 visiteurs, du simple curieux à l'investisseur chevronné. A la veille de ce salon, Emmanuel Macron a tenu à rassembler beaucoup de grands noms de la technologie mondiale. De Facebook à Google en passant par Uber, Intel ou encore Deliveroo, tous ont répondu présent pour le sommet "Tech for Good".

Parmi les participants le France Eco-Sociale Tech (FEST), un mouvement qui vient de naître et qui rassemble des entrepreneurs qui ont choisi de mettre l’innovation technologique et scientifique au service des 17 objectifs de développement durable de l’ONU. Jean-Marc Potdevin, créateur du réseau social "Entourage", destiné à connecter les sans abris, les riverains et les associations, fait partie de ce réseau. Il rappelle à Pauline de Torsiac la vocation de FEST. Une centaine d'entrepreneurs ont d'ores et déjà rejoint le réseau FEST, abrité par France digitale, une association qui réunit les entrepreneurs et investisseurs français du numérique.
 

"Produire des solutions à l'impact positif sur la société"

"Ce sont des entrepreneurs dont la première mission est de produire des solutions à l’impact positif sur la société, sur les objectifs de développement durable, de lutte contre la pauvreté, contre les discriminations. Ce sont des entrepreneurs d’un écosystème qui est en train de se structurer et de naître, pour mettre la technologie et la science au service du bien commun, à la fois d’un point de vue écologique et technique" explique-t-il notamment.

"On a véritablement quelque chose à dire pour mettre en avant des projets inspirants portés par FEST. Cela va susciter des vocations d’entrepreneurs, encourager les investisseurs, permettre à notre écosystème d’être reconnu auprès des institutions. Il ne faut pas voir notre mouvement en opposition aux startups tech du reste du monde, mais plutôt comme un levain dans la pâte pour aller orienter vers le bien commun les actions de ces grands groupes" ajoute Jean-Marc Potdevin.

Jean-Marc Potdevin, créateur du réseau Entourage:

En toile de fond donc, la question du bien commun. Viva Tech, et "Tech for Good" sont ainsi deux rendez vous salués par le père Eric Salobir, président d’Optique Technology. Il s’agit d’un réseau de recherche sur l’impact des technologies sur l’humain et la société initié par les dominicains. Il oeuvre pour une utilisation de la technologie respectueuse du bien commun du développement humain.
 

"Une lame de fond" dans laquelle l'Eglise s'investit

"C’est un très bon signal envoyé au niveau européen et international. C’est évident que la French Tech a montré son dynamisme, son originalité, ses talents. Et ces talents ne travaillent pas seulement dans des entreprises étrangères. […] On peut proposer d’autres technologies et d’autres types d’usage qui vont être plus en accord avec nos valeurs, notre marché, et les attentes des Français et des Européens. […] Un certain nombre d’entreprises proposent des services avec une gestion de la data plus respectueuse des normes européennes, et qui vont faire attention à ce que les données ne soient pas utilisées pour des choses pour lesquelles vous n’êtes pas d’accord" explique le père Eric Salobir.

"Beaucoup de chose sont faites pour permettre une technologie soit directement centrée sur les besoins de la société, ou alors dans la façon dont les services sont rendus. Votre produit peut être un produit lambda, mais la façon dont il est distribué, vendu, est fait de façon éthique. C’est une lame de fond qui ne fait que commencer" ajoute-t-il. Une lame de fond dans laquelle l'Eglise s'est déjà engouffrée, à l'image du récent hackaton organisé du 8 au 11 mars dernier, au Vatican.
 

Le père Eric Salobir, président d'Optique Technology:

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don