Accueil
Ouverture du procès de l'assassinat du père Jacques Hamel
Partager

Ouverture du procès de l'assassinat du père Jacques Hamel

Un article rédigé par Jean-Baptiste Labeur - RCF, le 14 février 2022  -  Modifié le 27 février 2024
Le dossier de la rédaction Saint-Étienne-du-Rouvray : ouverture du procès de l'assassinat du Père Jacques Hamel

Aujourd'hui s'ouvre à Paris le procès de l'attentat de Saint Etienne du Rouvray qui causa la mort de père Jacques Hamel en son église à l'été 2016. Quatre personnes affiliées à l'organisation terroriste de l'état islamique sont sur le banc des accusés.

Photo by Sandra Dempsey on Unsplash Photo by Sandra Dempsey on Unsplash

Un procès attendu par la famille du père Hamel qui "espère enfin faire son deuil"

 

Il y a 6 ans, le 26 juillet 2016, l'assassinat du père Hamel en l'église de Saint Etienne du Rouvray suscite l'émotion à l'échelle internationale. Alors qu'il venait de terminer sa messe matinale devant trois religieuses et un couple de paroissiens, deux terroristes affiliés à l'état islamique et âgés de 19 ans pénètrent dans la sacristie avant de poignarder à mort le père Hamel et de blesser grièvement un paroissien. Ils seront abattus par la police à la sortie de l'église.

 

Roseline Hamel, l'un des deux soeurs du prêtre attend beaucoup de ce procès qu'elle attend depuis 5 ans. Elle espère "pouvoir s'exprimer sur toutes les choses qui sont restées en suspens, nous en avons besoin et peut être que nous arriverons enfin à faire notre deuil, ce qui n'est pas encore le cas aujourd'hui" exprime-t-elle au micro de Jean-Baptiste Labeur.

 

Qui sont les accusés au procès de l'assassinat du père Hamel ?

 

Trois accusés seront dans le box. Jean-Philippe Jean-Louis, Farid Khelil et Yassine Sebaihia, tous trois soupconnès d'avoir été au courant des projets des jeunes terroristes, d'avoir partagé leur idéologie extrémiste ou d'avoir tenté de rejoindre la Syrie. Ils seront jugés pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle". Rachid Kassim, instigateur probable de l'attentat manque à l'appel.  Ce propagandiste français du groupe état islamique a "sciemment encouragé et facilité le passage à l'acte" des deux terroristes qui était en contact avec lui. Il aurait été tué en 2017 dans la zone irako-syrienne.

Le procès débute aujourd'hui et devrait se terminer le 11 mars.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don