Accueil
Orne, un nouveau préfet venant du ministère de l'Intérieur
Partager

Orne, un nouveau préfet venant du ministère de l'Intérieur

Un article rédigé par Guillaume Desanges - RCF Orne, le 3 novembre 2023  -  Modifié le 9 novembre 2023

ARTICLE PUBLIÉ LE 01/02/2022

A deux mois et demi de l’élection présidentielle. Sébastien Jallet a pris ses fonctions ce mardi 31 janvier, remplaçant Françoise Tahéry nommée dans les Landes.

Le nouveau préfet arrive dans l'Orne "avec beaucoup de modestie et de curiosité" @RCF Orne Le nouveau préfet arrive dans l'Orne "avec beaucoup de modestie et de curiosité" @RCF Orne

A 45 ans Sébastien Jallet quitte les cabinets ministériels de Gerald Darmanin et Marlène Schiappa auprès desquels le tourangeau a acquis pendant 18 mois une solide compétence en matière sécuritaire. Il a notamment travaillé, comme directeur de cabinet, à la loi dite « contre le séparatisme ».

Mais avant d’intégrer les salons feutrés des ministères, le nouveau préfet de l’Orne a occupé plusieurs fonctions sur le territoire entre 2004 et 2009 comme directeur de cabinet du préfet de Vaucluse, secrétaire général de la préfecture du Gers, ou bien encore sous-préfet de l’arrondissement de Lyon.

Lé sécurité et la politique de la ville comme priorités

Dans quelques jours, avec les procureurs d’Alençon et d’Argentan, il annoncera le bilan sécuritaire de l’année écoulée. « La sécurité, c’est la première responsabilité de l’Etat », insiste-il. Avec trois axes forts dans l’Orne que sont la lutte contre les trafics de stupéfiants, des violences conjugales et intrafamiliales et la sécurité routière.

De caractère résolument optimiste, Sébastien Jallet souligne la bonne dynamique économique dans l’Orne où l’activité a largement retrouvé son niveau d’avant la crise sanitaire. « Le chômage a diminué de 14% dans le département ». Ajouter à ce tableau flatteur des transactions immobilières en hausse de 25% sur deux ans et le représentant de l’Etat fraichement installé dans l’Orne peut affirmer qu’il se passe des choses sur ce département.

Le quartier de Perseigne labellisé "cités éducatives"

Le nouveau préfet n’est pas arrivé à Alençon les mains vides, puisqu’il a annoncé la labellisation du quartier difficile de Perseigne comme Cités éducatives. Une décision prise ce week-end en comité interministériel des villes qui s’est tenu à Grenoble. Ce label entend faire travailler ensemble l’école et ses alliés, les associations, les collectivités locales et les parents d’élèves. « Je l’ai mis en place dans le Val d’Oise à Sarcelles, Villiers le Bel et Garges les Gonesse », témoigne-t-il, et l’intérêt de ce dispositif est de  faire travailler ensemble des personnes qui n’en ont pas l’habitude pour développer une offre éducative au dela du système scolaire et pendant les vacances». Reste à formaliser le projet pour une application effective à la rentrée de septembre et avec à la clef peut être des aides supplémentaires de l’Etat.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don