Accueil
Océans: "il faut fermer le robinet à déchets" lance Fanny Agostini
Partager

Océans: "il faut fermer le robinet à déchets" lance Fanny Agostini

RCF, le 26 octobre 2018  -  Modifié le 1 février 2024
​Femme de télévision, amoureuse de la mer, Fanny Agostini, la présentatrice de Thalassa, publie un manifeste en faveur de la protection des Océans.
Fanny Cohen-Moreau RCF Fanny Cohen-Moreau RCF

Avec d’autres personnes engagées, et passionnées de la mer, Fanny Agostini vient donc de publier un manifeste en faveur de la préservation du milieu marin. Un milieu qu’elle connaît bien, pour animer depuis un an l’émission Thalassa sur France 3, une émission qui fête ses 43 ans cette année. « L’Océan est notre avenir » (éd. Autrement) est un manifeste signé par des personnes connues, et d’autres moins connues, et surtout beaucoup plus jeunes.
 

"On connait mieux la Lune que les fonds marins"

"La jeune génération engagée en faveur de la mer sait très bien parler à la jeune génération. L’océan est notre avenir. Aujourd’hui, l’océan est menacé. Et il faut avancer ensemble et se serrer les coudes pour justement que les gens passionnés qui ont des convictions arrivent à faire passer des messages forts et impactant auprès du grand public qui doit se sentir concerné, que l’on habite à Marseille, à Vichy, à Paris ou à Nantes" explique Fanny Agostini.

Cette dernière précise que "l’on peut encore faire rêver avec les océans. C’est un champ infini d’espoir et de rêve puisque les solutions pour l’humanité se trouvent très probablement dans les océans. On connait seulement 2% du fond des mers. On connaît mieux la Lune que les fonds marins. Il y a encore énormément de choses à découvrir. La biotechnologie marine est le domaine où l’on brevette le plus en ce moment".
 

Dresser un constat et proposer des solutions

Et pourtant, le constat est sans appel : l’océan va mal. C’est pour cette raison que Fanny Agostini s’engage. "Nous étions deux milliards dans les années 50. Nous sommes sept milliards aujourd’hui. Nos habitudes de consommation ont beaucoup évolué. L’océan est sous le feu croisé de plusieurs menaces. Nous devons le considérer. Nous pouvons agir au quotidien. C’est le message que j’ai voulu faire passer dans ce manifeste aux côtés des 14 autres contributeurs qui sont venus grossir les rangs, et parler d’une même voix pour cette cause. C’est un livre qui dresse le constat d’une réalité, mais qui est aussi porteur de solutions" lance Fanny Agostini.

Mercredi, les parlementaires européens ont adopté à une très large majorité une directive sur le plastique. "On va dans le bons sens. C’est important de légiférer. Mais c’est aussi important pour chacun de nous de se responsabiliser. Tout ce qui est à usage unique n’a plus lieu d’être car c’est forcément nocif et toxique pour l’humanité. Si on veut préserver nos océans et notre espèce humaine par extension, il faut se dire que chaque geste compte" précise-t-elle.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don