Accueil
Nucléaire : l'EPR de Flamanville va de déboire en déboire
Partager

Nucléaire : l'EPR de Flamanville va de déboire en déboire

RCF,  -  Modifié le 26 juin 2021
Décryptage Nucléaire : l'EPR de Flamanville va de déboire en déboire
Au programme de cette édition de Décryptage, la mort de Simone Veil, la PMA pour toutes, la construction difficile de l'EPR de Flamanville et la traite des êtres humains.
podcast image par défaut

Simone Veil, icône des droits des femmes

L'actualité la plus récente, cette semaine, est sans nul doute la mort de Simone Veil. Celle qui avait ouvert en 1975 le droit aux femmes de pouvoir avorter s'est éteinte vendredi 30 juin à son domicile, à l'âge de 89 ans. Figure contestée et véritable femme d'Etat, l'ancienne ministre qui a connu les camps de la mort a imprimé le 20ème siècle de sa marque, notamment en matière de droits des femmes.

Vers la PMA pour toutes ?

Il ne s'agit que d'un document à titre consultatif. Mardi, le Conseil consultatif national d'éthique a rendu son avis au sujet de la PMA. Un avis attendu depuis cinq ans, et se déclare favorable à l'extension de la PMA pour les femmes seules et les couples de femmes, à l'heure où cette technique médicale n'est réservée qu'aux couples hétérosexuels souffrant d'infertilité. Un avis dont l'Eglise de France a pris acte, rappelant toutefois plusieurs points d'inquiétudes, et appelant à un débat apaisé sur le sujet. Prochaine étape : la révision des lois de bioéthique, en 2018.

Les (nombreux) défauts du futur réacteur de Flamanville

C’est un chantier à 10 milliards d’euros plutôt mal engagé. L’ EPR, le réacteur nucléaire nouvelle génération en construction à Flamanville dans la Manche enchaine les déboires depuis de longs mois. Pourtant, jeudi dernier, l’Autorité de sureté nucléaire (ASN) a donné un premier avis sous conditions à la mise en service de la cuve du réacteur qui comporte des défauts.

L’EPR, une véritable polémique et des enjeux colossaux pour l’industrie nucléaire française en difficulté. Elément de réponse avec Yannick Rousselet chargé des questions nucléaires chez Greenpeace, et Valérie Faudon, déléguée générale de la Société française d'énergie nucléaire.
 

Au coeur de la traite des êtres humains

En France, dans certains quartiers, la traite des êtres humains fait rage. La prostitution gangrène certaines zones de nos villes. Les réseaux se multiplient, venant d'Asie, d'Europe de l'Est ou encore d'Afrique. A Poitiers notamment, Camille Maleysson de RCF Poitou est partie durant plusieurs mois à la rencontre des femmes africaines victimes de ces réseaux de trafics d'êtres humains.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don