Accueil
Notre-Dame-de-Paris : pour Mgr Patrick Chauvet, "les Français se sont appropriés la cathédrale"

Notre-Dame-de-Paris : pour Mgr Patrick Chauvet, "les Français se sont appropriés la cathédrale"

Un article rédigé par Etienne Pépin - RCF, le 14 avril 2022  -  Modifié le 14 avril 2022
L'Invité de la Matinale Au coeur de Notre-Dame : Monseigneur Chauvet, recteur de la Cathédrale

Il y a trois ans, le 15 avril 2019, la cathédrale Notre Dame de Paris s’embrasait sous l’effet d’un violent incendie. En quelques minutes, l’immense charpente du 13ème siècle était dévorée par les flammes. Peu de temps après, la célèbre flèche s’effondrait devant des milliers de parisiens étouffés par la fumée.

Notre Dame de Paris Corinne SIMON CIRIC Notre Dame de Paris Corinne SIMON CIRIC

Notre Dame de Paris : le chantier va bientôt débuter

 

Toute la nuit, plus de 600 pompiers se battront pour sauver l’édifice. Une opération terminée vers 3h du matin. Les soldats du feu ont ainsi pu sauver la cathédrale et ses deux tours, mettant à l’abri 1.300 œuvres dont la sainte couronne d’épines, laissant toutefois Notre-Dame béante, un édifice fragile et des voûtes vulnérables. C’était le début de la semaine sainte.

 

Emmanuel Macron a promis une reconstruction en moins de cinq ans et un Te Deum dans la cathédrale le 16 avril 2024. "Au niveau des travaux, il y a eu trois phases. La première phase c’était la sécurisation. La phase la plus longe et la plus difficile. La seconde partie était de se rendre compte de la gravité et des travaux à faire pour préparer le chantier. La troisième phase va bientôt débuter avec la reconstruction des voûtes, la refonte de la charpente et de la flèche. Ce sont trois chantiers qui vont se faire en même temps. C’est un exploit architectural" explique Mgr Patrick Chauvet, recteur de Notre Dame de Paris et auteur de "Au coeur de Notre Dame" aux éditions Plon.

 

"La cathédrale ne sera jamais un musée"

 

Mgr Patrick Chauvet rappelle que ce bâtiment appartient à l’Etat et que l’Eglise n’en est que l’affectataire. Il a toutefois participé aux discussions. "Je peux donner des idées. Quand le président a lancé des concours pour la flèche, et qu’on a vu les résultats, c’était ahurissant et il fallait refaire à l’identique. Elle sera à l’identique, en bois. On a voulu transmettre un savoir-faire. Ce sera l’occasion pour de jeunes compagnons de travailler sur cet ensemble et transmettre le savoir-faire des bâtisseurs de cathédrale" ajoute-t-il.

 

"Les Français se sont appropriés la cathédrale. C’est notre cathédrale. J’ai bien ressenti l’attachement à une histoire qui est une histoire nationale. Ce monument est le symbole de la France, de notre histoire » lance le recteur de Notre-Dame. Il y a à travers tout ça une présence qui nous dépasse, qui nous tourne vers le Dieu trois fois saint. La cathédrale ne sera jamais un musée, et ce ne sera jamais que le lieu de la présence" conclut Mgr Patrick Chauvet.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don