Accueil
"Nos nappes sont à des niveaux jamais connus", le Mercantour pâtit de la sécheresse
Partager

"Nos nappes sont à des niveaux jamais connus", le Mercantour pâtit de la sécheresse

Un article rédigé par Manon Reinhardt - RCF Nice Côte d'Azur, le 10 juin 2022  -  Modifié le 10 juin 2022
L'info de la Côte d'Azur "Nos nappes sont à des niveaux jamais connus", le Mercantour pâtit de la sécheresse

Des lacs sans eau, une flore sèche, une chaleur inhabituelle... Le Parc national du Mercantour souffre inévitablement de la sécheresse. Un phénomène exceptionnel et une conséquence directe du réchauffement climatique.

Les conséquences de la sécheresse sont lourdes pour le Parc national du Mercantour. Photo d'archives RCF Les conséquences de la sécheresse sont lourdes pour le Parc national du Mercantour. Photo d'archives RCF

Le lac Petrus n'est plus qu'une petite flaque d'eau. Conséquence de la sécheresse qui frappe le département des Alpes-Maritimes depuis plusieurs semaines. Ce phénomène s'explique principalement par un enneigement réduit cet hiver, une baisse drastique des pluies (jusqu'à -60% par rapport à la moyenne normale) et une hausse des températures (+2%).

 

 

Incidence sur les animaux 

 

 

 

Une situation qui influence les comportements des animaux. C'est ce qu'explique Aline Comeau, directrice du parc : "On a étudié l'incidence sur la migration de certaines espèces comme les orthoptères (insectes) qui ont migré de plus de 150 ans pour rechercher la fraîcheur". Même chose pour l'eau, devenue une denrée rare dans le Mercantour. Les animaux devront donc forcément se déplacer pour la trouver. 

 

 

La traduction quotidienne de ce que nous prédit le GIEC 

 

 

Il se peut pourtant que cet épisode exceptionnel devienne de plus en plus récurrent. "C'est la traduction quotidienne de ce que nous prédisent tous les rapports du GIEC. Nos nappes phréatiques sont à des niveaux jamais connus." La préfecture des Alpes-Maritimes a ordonné d'arrêter les fontaines d'eau pour les préserver. Aline Comeau conseille aux visiteurs de s'assurer de leur quantité d'eau avant de partir en randonnée car certaines sources sont déjà taries. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don