Accueil
RCF Nice: la gauche, deuxième force politique de la ville
Partager

Nice: la gauche, deuxième force politique de la ville

Un article rédigé par Stèvelan Chaizy-Gostovitch - RCF Nice Côte d'Azur, le 8 juillet 2024  -  Modifié le 8 juillet 2024

La gauche est arrivée en tête dans plusieurs bureaux de vote de Nice. Sans gagner, le bloc LFI, EELV, PS progresse d'élection en élection dans la 5ème ville de France. Dans la tête, les municipales de 2026. 

Une affiche pour le Nouveau Front Populaire sur l'avenue Jean-Médecin à Nice - RCF Une affiche pour le Nouveau Front Populaire sur l'avenue Jean-Médecin à Nice - RCF

Il est apprécié d'une grande partie des niçois: le Nouveau Front Populaire a su fédérer les électeurs de la 5ème ville de France. Au 1er tour, Fabrice Decoupigny a eu les voix de plus de 9000 électeurs niçois dans la 5ème circonscription des Alpes-Maritimes. Au 2ème tour, Laure Quignard engrange 22 000 voix à Nice et dans le centre, son collègue LFI Olivier Salerno, 16 000. Les candidats portés par Christian Estrosi sont bien loin de remporter la même adhésion. 

La gauche progresse

Pendant de nombreuses élections législatives la gauche n'avait aucun candidat au second tour dans les Alpes-Maritimes, en 2022, Enzo Giusti, se fait remarquer dans la 3ème circonscription en étant l'espoir. Deux candidats de gauche parviennent au second tour en 2024 à Nice. Trois dans le département des Alpes-Maritimes. "La gauche progresse. La gauche passe des paliers" veut croire David Nakache, président de l'association Tous citoyens à Nice. 

Olivier Salerno en tête dans plusieurs bureaux de vote

La déconvenue de Christian Estrosi et de Graig Monetti est ressentie dans les quartiers les plus pauvres. Le bureau "Trachel" en est un exemple. Là-bas, Eric Ciotti a fait deux fois plus de voix que Graig Monetti, Olivier Salerno, trois fois plus. Pour David Nakache, "Christian Estrosi est passé à côté du moment" car "Eric Ciotti aurait pu perdre cette élection législative" dit-il en espérant qu'il "se passe quelque chose à Nice". Des bureaux de vote Papon à Risso en passant par Saint-Roch ou la gauche est arrivée en tête, difficile de dire le contraire. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don