Accueil
Nice : la boulangerie de Frédéric Roy se prépare pour Pâques
Partager

Nice : la boulangerie de Frédéric Roy se prépare pour Pâques

Un article rédigé par Laura Vergne - RCF Nice Côte d'Azur, le 13 avril 2022  -  Modifié le 13 avril 2022
L'info de la Côte d'Azur Pâques se prépare dans une boulangerie rue de France à Nice

Chaque année en France, cinquante-sept kilogrammes de chocolats sont consommés pendant la période de Pâques. Ce dimanche 17 avril, c'est la traditionnelle chasse aux œufs. A Nice, rue de France, la boulangerie de Frédéric Roy prépare les chocolats de Pâques. 

Frédéric Roy devant sa vitrine - Boulangerie roy Le Capitole à Nice Frédéric Roy devant sa vitrine - Boulangerie roy Le Capitole à Nice

L'œuf ou la poule ? Le choix est difficile, ce mercredi 13 avril, devant la vitrine de la boulangerie de Frédéric Roy, rue de France à Nice. Des œufs, noirs, blancs et même verts, il y en a pour tous les goûts. Pâques, c'est dans quatre jours, alors le boulanger niçois n'a pas le temps de se reposer. "C'est beaucoup de travail. Jusqu'au dernier jour on va fabriquer des chocolats", déclare Frédéric Roy. 

 

La fabrication des chocolats 

 

Le chocolat c'est une question de température. Dans son laboratoire, Frédéric fait fondre le chocolat dans une bassine en inox au bain-marie. "Le chocolat noir il faut d'abord le faire monter à 55 degrés pour fondre les matières grasses que l'on appelle le beurre de cacao", explique l'artisan. Ensuite, Frédéric fait descendre le chocolat à 28 degrés, puis 32 degrés, avant le pouvoir le mouler. Si les fabricants se trompent dans les températures, à un degré près, il faut tout recommencer. 

 

 

 

Cette année Frédéric va fabriquer entre 80 et 120 kilogrammes de chocolats, "c'est pire qu'à Noël", lance le boulanger. En France, 80 % des chocolats de Pâques sont à destination des enfants. Frédéric le sait bien "les enfants préféreront toujours du chocolat au lait, parce que dedans il y a du lait et du sucre. C'est moins amer", explique-t-il. Mais pour ce boulanger, "les aficionados du chocolat c'est ceux qui mangent du chocolat noir".

 

 

 

Frédéric Roy dans son laboratoire, rue de France à Nice
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don