Accueil
Netanyahou en Israël, Lula au Brésil : retour vers le futur ?

Netanyahou en Israël, Lula au Brésil : retour vers le futur ?

Un article rédigé par Jeanne d'Anglejan - RCF, le 4 novembre 2022  -  Modifié le 4 novembre 2022
Le Press Club de RCF : l'actu hebdo décryptée Netanyahou en Israël, Lula au Brésil : retour vers le futur ?

Au Brésil, c'est l'ancien président Lula qui revient au pouvoir suite à des élections tendues. En Israël, Benjamin Netanyahou, ex-Premier ministre d'extrême droite, va former un nouveau gouvernement. François Euvé, rédacteur en chef de la Revue Etudes et François Ernenwein, rédacteur en chef à La Croix, étaient à l’antenne pour en parler.

Des affiches de Benjamin Netanyahou © Joanna Marchi / Hans Lucas. Des affiches de Benjamin Netanyahou © Joanna Marchi / Hans Lucas.

Comment comprendre le retour de Netanyahou et de Lula à la présidence de leurs pays ? 

 

Ces deux élections questionnent quant au renouvellement des générations dans les dirigeants du monde. En Israël, l’ex-Premier ministre Benjamin Netanyahou a obtenu une majorité avec ses alliés religieux et d’extrême droite pour reprendre le pouvoir malgré ses affaires judiciaires. Dans les jours à venir, celui surnommé "Bibi" par ses adeptes formera un nouveau gouvernement. Outre-Atlantique, c'est Luis Inácio Lula da Silva qui occupe depuis dimanche la fonction de président de la République. Déjà au pouvoir entre 2003 et  2010, il succède à son adversaire d'extrême droite Jair Bolsonaro. Lula est devenu en Amérique du Sud une icône de la gauche. Au Brésil, pourtant, c'est l'extrême droite qui a la majorité à la Chambre des députés et au Sénat. Un mandat qui s'annonce donc plus compliqué que prévu, et que le contexte brésilien actuel ne vient en rien apaiser. 

 

Autre problématique : Bibi comme Lula ont tous les deux été en prison. S'ils partagent un âge avancé, les "anciens" nouveaux élus ne se rejoignent pas sur le plan politique. Lula axe son mandat sur la protection de la forêt amazonienne et est porteur d'espoir pour la jeune génération, c'est un président du peuple. Netanyahou prône quant à lui des valeurs plus conservatrices. Mais avoir des dirigeants âgés n'est pas propre à ces deux pays. En Chine, Xi Jinping effectue son troisième mandat et est déjà bien ancré dans le paysage politique. Joe Biden ne fait pas non plus partie des plus jeunes.

 

Pour les journalistes, cela peut s'expliquer par le besoin des citoyens d'avoir des figures connues au pouvoir de leur pays. François Ernenwein croit en une "petite dimension de revanche de la part des candidats. Ils ont aussi des comptes à régler avec leurs prédécesseurs". 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don