Accueil
Municipales : les résultats du 1er tour contestés dans 9 communes de Maine-et-Loire
Partager

Municipales : les résultats du 1er tour contestés dans 9 communes de Maine-et-Loire

Un article rédigé par Marion Bastit - RCF Anjou - RCF Anjou,  -  Modifié le 9 avril 2020
Taux d'abstention record, bulletins valables déclarés nuls... dans 9 communes d'Anjou, les résultats du 1er tour des municipales font l'objet d'un recours devant le Tribunal administratif.
Faible participation, nullité de certains bulletins... en Anjou, les résultats du 1er tour des municipales 2020 sont contestés dans neuf communes. Faible participation, nullité de certains bulletins... en Anjou, les résultats du 1er tour des municipales 2020 sont contestés dans neuf communes.

Une menace plane sur les résultats du 1er tour des élections municipales dans neuf communes de l'Anjou. Le Tribunal administratif de Nantes l’a annoncé en début de semaine.

Il s’agit des villes d’Allonnes, Aubigné-sur-Layon, Beaulieu-sur-Layon, Beaucouzé, Erdre-en-Anjou, Saint-Barthélemy-d'Anjou, Gennes-Val-de-Loire, Seiches-sur-le-Loir et Le-Coudray-Macouard.

A chaque fois, des recours ont été déposés pour contester le scrutin, le plus souvent par des candidats vaincus, dont les motifs diffèrent selon les cas.

"60 % de la commune n'a pas voté"

Le 15 mars dernier, Ivain Bignonet sortait perdant de son duel avec le maire sortant de Saint-Barthélemy-d'Anjou, Dominique Bréjeon, vainqueur avec près de 55% des voix. Une élection en trompe-l'œil pour le candidat malheureux.
 
« Notre problème, c'est la tenue même des élections au niveau national, pas spécialement à Saint-Barthélemy-d’Anjou, parce que dans un contexte de peur, de stress, on bouleverse le résultat », estime Ivain Bignonet.
 
« Avec une participation de 40%, on se retrouve dans une situation que nous trouvons problématique, c'est-à-dire une équipe majoritaire élue avec 60% (sic) de la commune qui n'a pas voté pour elle », déplore-t-il.

Des bulletins nuls à cause d'un bandeau vert

A Beaulieu-sur-Layon, le maire sortant Paul Tresmontan a perdu l'élection de justesse, à 12 voix près. Problème : 14 bulletins en sa faveur ont été annulés car ils comportaient un bandeau vert.

Il s’agit de bulletins joints au programme du candidat, envoyé par courrier aux électeurs de la commune avant le scrutin. « J’attends deux choses de ce recours », explique le maire sortant.
 
« Soit que ces bulletins-là soient comptabilisés comme des bulletins valables, puisque les gens se sont réellement exprimés. Ils ne sont pas raturés, ils ne sont pas nuls, ils ont simplement un bandeau vert. Soit que les services de l’Etat annulent purement et simplement cette élection et on recommence tout. »

130 recours dans la région

A Erdre-en-Anjou, le même problème de bulletin annulé s'est posé, cette fois-ci pour une déchirure, alors que l'éviction du maire sortant Laurent Todeschini s'est jouée à une voix près, au profit de Yamina Riou.

Quant à Allonnes, Seiches-sur-le-Loir et Gennes-Val-de-Loire, les auteurs des recours sont encore inconnus. Les têtes de liste défaites de ces communes ont assuré ne pas avoir engagé de procédure.

En tout, plus de 130 recours ont été déposés à l'échelle de la région selon les chiffres du Tribunal administratif de Nantes. La Loire-Atlantique est le département le plus concerné par ces recours.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don