Accueil
Municipales 2020 : quel est le programme des candidats à Lyon ?
Partager

Municipales 2020 : quel est le programme des candidats à Lyon ?

Un article rédigé par Eléonore Bourson et Jean-Baptiste Cocagne - RCF Lyon,  -  Modifié le 11 mars 2020
Pendant la campagne, la rédaction a reçu l'ensemble des candidats à l'Hôtel de ville de Lyon pour mieux comprendre leur programme. Tour d'horizon au micro de RCF Lyon.

Georges Képénékian (Divers centre)

 

Candidat sans étiquette aux élections municipales, Georges Képénékian brigue l'Hôtel de ville lyonnais avec la liste Respirations.

Engagé pour Lyon depuis 2008, premier adjoint de la majorité sortante, Georges Képénékian a été maire de Lyon de juillet 2017 à novembre 2018, le temps où Gérard Collomb a
occupé le ministère de l'Intérieur. En rupture avec celui qu'il a accompagné pendant deux mandats, Georges Képénékian se présente aux élections municipales à Lyon comme tête de liste
de "Respirations". 

Parmi les grands axes de son programme, l'écologie avec notamment un "plan d'investissements de 300 millions d'euros", pour la rénovation des bâtiments publics, plus particulièrement
des écoles, afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Sa mesure phare reste la piétonnisation, avec notamment la création d'une grande promenade, allant "de la rue de
Marseille jusqu'aux Halles Paul Bocuse
", entre la Guillotière et la Part-Dieu, pour inciter les Lyonnais à marcher davantage.

En ce qui concerne la solidarité, Georges Képénékian souhaite lutter contre les inégalités. "C'est notre force sociale. Je ferai une réunion avec tous les acteurs pour réunir les synergies entre la métropole, l'Etat et la ville".

Retrouvez son interview :


 

Sandrine Runel (Gauche unie)

 

Sandrine Runel se présente sous la bannière "Vivons vraiment Lyon", une liste soutenue par le Parti socialiste, le Parti communiste français, Nouvelle Donne, Place Publique, Générations et une partie des Insoumis.

Adjointe au maire du 8e arrondissement, déléguée à la santé et à la démocratie participative, Sandrine Runel est aussi conseillère métropolitaine. Au Grand Lyon, elle préside la commission développement solidaire et action sociale. 

Parmi les grands axes de son programme : le renforcement de la démocratie. Son objectif est de renforcer le pouvoir des maires d'arrondissement qui sont en contact direct avec les Lyonnais.

Selon Sandrine Runel, le projet qui incarne le mieux son programme est "la gratuité des transports pour les étudiants et les scolaires".

La mesure la plus solidaire de son programme est selon elle le retour à la gratuité totale pour l'école et le périscolaire pour favoriser les personnes aux revenus modestes, ce qui
permettra à leurs enfants de se faire aider dans le cadre de leurs devoirs scolaires.

Retrouvez son interview :

Yann Cucherat (LREM)

Ancien champion de gymnastique, âgé de 40 ans, Yann Cucherat est actuellement adjoint à la mairie de Lyon aux sports et aux grands événements. Il forme un duo avec Gérard Collomb
pour ces élections.

Parmi les grands axes de son programme : l'investissement est une mesure phare. Yann Cucherat compte investir un milliard d'euros sur les grands projets, en construisant des écoles, des crèches, des EHPAD, revoir les équipements sportifs et construire une nouvelle piscine municipale à Lyon.  "Je souhaite répondre au mieux aux besoins d'une démographie et un besoin des
Lyonnaises et des Lyonnais"
affrime le candidat LREM.

L'éducation est également un domaine important du programme de Yann Cucherat. Il souhaite sensibiliser les enfants à l'environnement. Selon lui, en "touchant la sensibilité des enfants, on touchera les parents".

Retrouvez son interview :

 

 

Agnès Marion (Rassemblement national)

 

Agnès Marion est conseillère régionale et conseillère municipale du 7e arrondissement de Lyon. Elle se présente comme tête de liste "Pour l'amour de Lyon" sous les couleurs du Rassemblement National.

Elle forme un binôme territorial avec Andréa Kotarac, tête de liste pour les élections métropolitaines. Parmi les grands axes de son programme, la sécurité (avec une application visant à permettre à chacun de se signaler en danger), la lutte contre le communautarisme, le soutien à l'économie locale. 

En ce qui concerne la solidarité, l'implantation de plusieurs "maisons des familles" est à l'étude. Agnès Marion se déclare également particulièrement fière de l'identité lyonnaise qu'elle
oppose aux "villes-monde" auxquelles Lyon ne doit pas ressembler. 

Retrouvez son interview :

 

Denis Broliquier (Divers centre)

Maire du 2e arrondissement lyonnais depuis 19 ans, Denis Broliquier se présente aux élections de la ville de Lyon avec la liste "Positivons Lyon".

 

Son projet est de redonner un pouvoir aux mairies d'arrondissements, et mettre en place une nouvelle gouvernance. Selon lui, "la couleur politique des maires n'a pas d'importance,
ils ont la légitimité démocratique
". Les mairies d'arrondissements sont les premiers contacts de la ville avec les citoyens. Côté aménagement, Denis Broliquier met en avant le "Projet Métamorphose" en détruisant le centre d'échange de Perrache, il s'agit de reconquérir l'espace public de ce cœur de ville. Ce projet a pour but d'enterrer les voies de circulations. Selon le candidat, "le budget alloué à ce chantier d'urbanisme est de plus de 700 millions d'euros, soit cinq fois moins que l'Anneau des sciences".

Sa candidature est, selon lui, dans la suite logique de son engagement, de l'expérience acquise : "en 19 ans de mandat, j'ai prouvé que je connais Lyon et les problématiques d'une mairie".

En ce qui concerne la solidarité, un ensemble de mesures pour les personnes en situation de handicap vont être mises en place. Le budget sera doublé pour aider et accompagner les enfants porteurs de handicap. Par ailleurs, pour Denis Broliquier, il est important de soutenir les aidants, ces personnes qui dégagent du temps pour les membres de leur familles porteurs d'un handicap ou d'une maladie. 

Retrouvez son interview :

 

Grégory Doucet (EELV)

 

Salarié d'une ONG humanitaire, Grégory Doucet est candidat du parti Europe Écologie Les Verts pour briguer l'Hôtel de ville lyonnais avec la liste "Maintenant Lyon pour tous". Secrétaire de EELV Lyon,
il a été désigné en septembre 2019 par les militants.

Il forme un binôme avec Bruno Bernard tête de liste pour les élections métropolitaines. Parmi les grands axes de son programme figure l'écologie pour les plus petits. Grégory Doucet souhaite en effet faire de Lyon "la ville des enfants" en passant les cantines au 100% bio et en sécurisant les abords des écoles pour favoriser leur autonomie. Il souhaite avant tout être le
candidat qui "conjugue la préservation du climat et la qualité de vie" avec notamment le projet de réaménagement de la rive droite du Rhône. "Nous souhaitons développer les espaces piétons et privilégier les modes doux" affirme-t-il, avec la création d'une nouvelle ligne de tramway, le T7, entre Part-Dieu et Bellecour via le pont Wilson. 

"Ca fait deux ans qu'on se prépare, nos élus ont acquis de l'expèrience, nous sommes soutenus par des gens qui sont très engagés" déclare Grégory Doucet en ajoutant "aujourd"hui, je peux vous dire que nous sommes prêts".

Retrouvez son interview :


 

Nathalie Perrin-Gilbert (Divers gauche)

 

Maire du 1er arrondissement de Lyon depuis 2001, Nathalie Perrin-Gilbert est également conseillère métropolitaine.  Elle est notamment connue pour s’être investie dans la défense des familles de sans-papiers. Elle est tête de liste "Lyon en commun", soutenue par une partie de la France insoumise.
 

La première mesure que Nathalie Perrin-Gilbert souhaite mettre en place est une commission de déontologie. C'est par ce biais que les élus devront faire une déclaration de leur patrimoine : "nous souhaitons insister sur le droit à l'information et examiner la transparence des marchés publics". 

La mesure solidaire que la candidate souhaite mettre en oeuvre est "la gratuité des transports" en vue de répondre à la justice sociale et une urgence écologique. Par ailleurs, elle veut encadrer les loyers et mettre une réserve foncière pour contenir le marché.

Retrouvez son interview :

 

Etienne Blanc (candidat de la droite et du centre)


Le premier vice-président du Conseil Régional d'Auvergne-Rhône-Alpes a été maire pendant 28 ans de la ville de Divonne-les-Bains (dans l'Ain, à la frontière avec la Suisse). Il se présente aujourd'hui à la mairie lyonnaise pour la droite et le centre avec la liste "Objectif Lyon".

Le programme d'Etienne Blanc veut allier sécurité et écologie. La première mesure qu'il souhaite faire en tant que maire de Lyon est de mettre en place un appel d'offre pour que la ville
"soit couverte de caméras et donc plus sûre". Par ailleurs, Etienne Blanc veut transformer la ville de Lyon avec de la végétalisation : "nous allons planter des arbres, creuser et donc réduire l'aspect minéral de la ville". 

La mesure solidaire qu'il souhaite soutenir est le "jury des Lyonnais". "La solidarité ne se conçoit pas sans connaître les problématiques. C'est avec cette immersion, cette écoute que l'on arrivera à répondre aux exigences de solidarité d'une ville comme Lyon."

Retrouvez son interview :

 

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don