Accueil
Municipales 2020 : deux duels et quatre triangulaires au second tour en Maine-et-Loire
Partager

Municipales 2020 : deux duels et quatre triangulaires au second tour en Maine-et-Loire

Un article rédigé par Marion Bastit - RCF Anjou - RCF Anjou,  -  Modifié le 4 juin 2020
Le second tour des élections municipales aura lieu le 28 juin dans 9 communes de Maine-et-Loire. A Cholet et Bouchemaine, les listes d'opposition ont fusionné pour faire face aux sortants.
En Maine-et-Loire, 168 communes sur 177 ont élu leur conseil municipal dès le 1er tour des élections le 15 mars 2020. En Maine-et-Loire, 168 communes sur 177 ont élu leur conseil municipal dès le 1er tour des élections le 15 mars 2020.

Ils avaient jusqu’au 2 juin pour déposer leur liste en préfecture. On connaît désormais les candidats au second tour des élections municipales, qui aura lieu le 28 juin.

En Maine-et-Loire, seules neuf communes sont concernées par ce scrutin. Toutes les autres ont élu leurs conseillers municipaux dès le premier tour, le 15 mars.

L'opposition fait bloc à Bouchemaine et Cholet

Avec le confinement, les listes qualifiées ont eu plus de deux mois pour négocier d’éventuelles fusions. Mais finalement, cela n’a abouti que dans deux villes de Maine-et-Loire.

A Bouchemaine, Lorine Bost et Ousmane Cissakho feront liste commune pour essayer de battre la maire sortante Véronique Maillet. Le duel s’annonce serré, puisque cette dernière a remporté 49,5 % des voix au premier tour.

A Cholet, Anne Hardy, la cheffe de file de l’opposition municipale, s’est alliée à Cyrille Jauneault, de La République en marche, pour tenter de battre le maire de droite Gilles Bourdouleix, élu depuis 25 ans et arrivé en tête au premier tour, avec 43 % des voix.

Des triangulaires dans quatre villes

Dans les autres villes de plus de 1 000 habitants, l’opposition part divisée. Les électeurs auront donc le choix entre trois listes. C’est le cas à Saumur, où Bertrand Chandouineau et Bernard Henry n’ont pas trouvé d’accord pour une alliance à droite, face à Jackie Goulet. Le maire sortant a failli être élu dès le premier tour, avec 49 % des voix.

A Beaufort-en-Anjou, Jean-Charles Taugourdeau, le maire Les Républicains, élu depuis 29 ans, se retrouve face à deux listes : la liste d’opposition d’Alain Dozias, et une liste issue des rangs de sa propre majorité, menée par son adjointe Maryvonne Meignan.

Pas de 7e mandat pour Marc Laffineur

A Avrillé, le maire sortant Marc Laffineur a jeté l’éponge le 18 mai, après être arrivé troisième au premier tour, derrière son ex-adjointe Caroline Houssin-Salvetat et le marcheur Florian Santinho. Laurent Prétrot a repris la tête de la liste de Marc Laffineur, qui renonce donc à briguer un septième mandat.

Enfin, trois listes s’affrontent aussi dans la commune nouvelle d’Ingrandes-Le-Fresne-sur-Loire. Celle d’Alain Tusseau, soutenue par le maire sortant Thierry Millon, fera face aux listes de Patrick Pascal et de Louis-Marie Brosseau.

Pas de 1er tour mais un 2nd à Courchamps

Dans les communes de moins de 1 000 habitants, les électeurs de Louresse-Rochemenier et de Dénezé-sous-Doué devront choisir parmi les candidats restants du premier tour afin de remplir les sièges encore vacants dans leurs conseils municipaux. Il y en a quatre à Louresse et un seul à Dénezé.

Quant à Courchamps, la seule commune de Maine-et-Loire qui n’avait pas de candidats au premier tour, le maire sortant Jean-Pierre Antoine a réussi à réunir les 15 candidats nécessaires pour présenter une liste au second tour.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don