Accueil
Moselle : les communautés d’agglomération Thionville Porte de France et Val de Fensch vont fusionner
Partager

Moselle : les communautés d’agglomération Thionville Porte de France et Val de Fensch vont fusionner

Un article rédigé par Arthur Carmier - RCF Jerico Moselle, le 27 juin 2023  -  Modifié le 5 février 2024

Les Communautés d’agglomération Thionville Porte de France et Val de Fensch vont fusionner. Michel Liebgott, Maire de Fameck et Président de la Communauté d'Agglomération du Val de Fensch et Pierre Cuny, Maire de Thionville et Président de la Communauté d'Agglomération Portes de France Thionville exposent à notre micro les avantages de cette fusion, qui pourrait être officielle dès le 1er janvier 2026.

Moselle : les communautés d’agglomération Thionville Porte de France et Val de Fensch vont fusionner (Photo : ville de Thionville) Moselle : les communautés d’agglomération Thionville Porte de France et Val de Fensch vont fusionner (Photo : ville de Thionville)

Jeudi 22 juin 2023, au sein de leur conseil communautaire respectif, les élus communautaires de Portes de France Thionville et ceux du Val de Fensch ont été amenés à voter la délibération concernant la saisine officielle au Préfet pour la modification de leur périmètre d'intervention dans le cadre du projet de rapprochement entre les deux collectivités. « Ces fiançailles déjà bien engagées », dixit les mots de Michel Liebgott, Maire de Fameck et Président de la Communauté d'Agglomération du Val de Fensch devraient aboutir à un beau mariage, qui pourrait être officiel à partir du 1er janvier 2026.


La nouvelle agglomération devrait porter le nom « Thionville Fensch Agglomération », même si rien n’est encore définitif. Avec environ 165 000 habitants, elle serait à ce jour « la 30 ou 31ème agglomération française », explique Pierre Cuny, Maire de Thionville et Président de la Communauté d'Agglomération Portes de France Thionville. Une fusion qui répond à cinq enjeux majeurs : « la mobilité, l’écologie, le développement universitaire, le développement industriel et le frontalier », glisse Pierre Cuny.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don