Accueil
"Misericordia , c'est le cœur du Christ qui bat dans les quartiers pauvres"
Partager

"Misericordia , c'est le cœur du Christ qui bat dans les quartiers pauvres"

Un article rédigé par Sophie Lecomte - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 3 janvier 2023  -  Modifié le 6 janvier 2023
Carrefour Catholique "Misericordia , c'est le cœur du Christ qui bat dans les quartiers pauvres"

Depuis presque dix ans, Réna et Romain de Chateauvieux ont fondé Misericordia, une œuvre d’église au service des pauvres, présente à travers le monde, aux périphéries des grandes villes, comme Buenos Aires, Paris ou encore New-York. Le jeune couple vit actuellement en famille dans les bidonvilles de Santiago du Chili. Ils viennent d’arriver en France pour une tournée témoignage dans l'hexagone et en Europe. Ils ont fait un petit crochet par nos studios de Dialogue RCF.

 

©Dialogue RCF ©Dialogue RCF

“Rendre le monde plus juste et moins froid”, cet appel lancé par le pape François, reçoit parfois dans le cœur de certains un écho particulier. C’est le cas de Réna et Romain de Châteauvieux, qui ont fondé l'œuvre Misericordia, il y a bientôt dix ans. Avant de rencontrer Romain, Réna, d’origine brésilienne, vit une conversion fulgurante qui fait naître en elle “le désir de donner toute sa vie”. Elle choisit alors de rejoindre une communauté au Brésil où elle expérimente la joie d’être missionnaire.

 

De son côté, Romain, issu d’une famille catholique, raconte sa “deuxième conversion” dans cette favela du Brésil où il rencontre Réna. C’était un vendredi saint, il ressent alors cet appel du Christ à servir les plus pauvres.

 

La suite de l’histoire va beaucoup plus loin qu’ “ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants” puisqu’ils ressentent un appel qui “n’est pas commun dans l’Eglise”, celui d’un engagement radical auprès des plus pauvres, en couple puis en famille avec leurs six enfants.

 

Après deux ans aux Etats-Unis, ils parcourent l’Amérique latine en lien avec la conférence épiscopale pour l’Amérique latine.

 

Forts de cette expérience, c’est en 2013 qu’ils fondent Misericordia, une œuvre d’église de compassion et d’évangélisation présente dans les quartiers périphériques et défavorisés de grandes villes à travers le monde comme Buenos Aires, Paris ou encore New-York… 

Ils ont choisi de s’installer dans les bidonvilles de Santiago au Chili.

 

Un engagement radical en famille, en présence d’autres missionnaires, fondé sur la vie de prière quotidienne, les messes et l’Adoration. Une nécessité de puiser à la source pour affronter la violence et la misère qui rythment la vie de ces quartiers défavorisés. Le centre Misericordia de Santiago, écoute et accompagne au quotidien les habitants, qu’ils soient des femmes enceintes, des personnes à la rue ou touchées par une addiction à la drogue… 

 

"L'évangélisation n’est pas du prosélytisme mais c’est une relation d’amour où on partage le plus précieux”

 

Quant à savoir ce que représentent pour eux “l’évangélisation”, Romain avoue, “l’évangélisation, c’est fascinant car c’est quelque chose de toujours nouveau (...), dans les quartiers dans lesquels on est, l’évangélisation consiste d’abord à vivre avec les gens, c’est un peu le même mystère que l’incarnation, c’est Dieu avec nous. Les missionnaires  vivent dans le quartier, on se croise tous dans la rue, une amitié se tisse dans le quotidien et on partage des choses précieuses”. Pour lui, l’évangélisation est “loin d’être du prosélytisme, mais c’est une relation d’amour où ce qui est partagé est ce qu’il y a de plus précieux”.

Rena résume: “Misericordia c’est le coeur du Christ qui bat dans les quartiers pauvres”.

 

Parfois ils reconnaissent qu’ils se sentent impuissant face à la souffrance et à la misère. Une grande blessure pour eux alors ils continuent de prier et d’aimer en silence à chaque instant.

 

Ils entament une tournée de témoignage, d’adoration et de confession, “pour  se laisser rejoindre par la miséricorde de Dieu”. Ils ont commencé par Marseille le 5 janvier dernier.

 

Tous les renseignements sont ici.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don