Accueil
Michel Arcis : "J'espère que les élections du mois de juin seront maintenues"
Partager

Michel Arcis : "J'espère que les élections du mois de juin seront maintenues"

Un article rédigé par Cédric Bonnefoy - RCF Haute-Loire,  -  Modifié le 8 avril 2021
​Une semaine après les annonces d’Emmanuel Macron, Michel Arcis, le maire du Monastier-sur-Gazeille et président de l'association des maires ruraux de Haute-Loire est notre invité.

La troisième vague de l’épidémie de Covid-19 touche la Haute-Loire. Comme partout, de nouvelles mesures de freinage ont été décidées par le gouvernement. Restriction des déplacements au-delà de 10 kilomètres de son domicile, télétravail ou encore fermeture des écoles. Pour les maires altiligériens, aux nouvelles mesures s’est ajouté un nouveau casse-tête d’organisation surtout dans les établissements scolaires.

Fermeture de classes : « ça été géré au mieux »

L’école à la maison, Michel Arcis connaît bien. C’est même « sa deuxième casquette ». En plus de son rôle de maire et de président de l’Association des maires ruraux de Haute-Loire (AMR 43), il est aussi enseignant. « Ça a été géré au mieux avec l’expérience de l’année précédente ». Du côté des maires, surtout ceux des petites communes, « on essaye de s’entraider au maximum » explique Michel Arcis. L’école à distance demande aussi une bonne connexion internet, pas toujours au rendez-vous dans certaines zones de Haute-Loire. L’AMR travaille sur ce sujet en lien avec la préfecture.

La vaccination progresse en Haute-Loire

Après l’ouverture en début de semaine de trois nouveaux centres de vacination à Monistrol-sur-Loire, Langeac et Craponne-sur-Arzon, la campagne vaccinale s’accélère. Le département est le premier de la Région dans la vaccination des plus de 70 ans. « C’est déjà bien, il vaut mieux être premier que dernier, même si on aimerait que ça aille plus vite » souligne Michel Arcis. L’AMR 43 est largement sollicitée notamment lors des réunions hebdomadaires en préfecture ou au conseil départemental. Depuis le début de la crise, les élus des communes rurales mettent à la main à la pâte.

Un maintien ferme des élections

Les associations d’élus et les groupes politiques ont jusqu’à ce jeudi pour faire parvenir au Premier ministre, Jean Castex, leur avis sur le maintien ou non des élections départementales et régionales. Michel Arcis plaide pour la tenue des scrutins.

Concernant le côté organisationnel, il faut là aussi « s’appuyer sur l’expérience de l’an dernier » avec le premier tour des élections municipales. Même si Michel Arcis redoute un fort taux d’abstention : « c’est fort possible ». Pour l’instant, les régionales et les départementales sont programmées les 13 et 20 juin prochain.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don