Accueil
Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, a remis sa démission au pape
Partager

Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, a remis sa démission au pape

RCF, le 20 avril 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023

La Conférence des évêques de France annonce, ce jeudi 20 avril, qu'elle a appris que Mgr Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, avait remis sa démission au pape. Un départ qui fait suite à la visite apostolique demandée par Rome.

Mgr Luc Ravel, le 21/05/2016 ©Frederic Petry / Hans Lucas Mgr Luc Ravel, le 21/05/2016 ©Frederic Petry / Hans Lucas

Ce jeudi 20 avril, la Conférence des évêques de France (CEF) a annoncé, par voie de communiqué de presse, qu’elle avait "appris la décision de Monseigneur Luc Ravel, archevêque de Strasbourg, de remettre sa démission au Saint-Père".

 

Un départ acté depuis la fin de la visite apostolique

 

La démission de Mgr Ravel fait suite à la visite apostolique demandée par le Vatican, entamée le 27 juin 2022. Supervisée par Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise, cette visite aurait permis de conclure à un mode de gouvernance jugé autoritaire. Son départ était "était acté depuis la fin de la visite apostolique", en novembre dernier, selon le journal La Vie. Le journal La Croix révèle lui que Mgr Ravel a été "poussé à la démission par le Vatican".

 

Mgr Luc Ravel, ancien évêque aux armées

 

Âgé de 65 ans, Mgr Luc Ravel était l'archevêque de Strasbourg depuis le 16 février 2017. Ce polytechnicien a été ordonné prêtre en 1988, après avoir prononcé des vœux solennels chez les chanoines réguliers de Saint-Victor. Il a ensuite été le sous-prieur de l'abbaye Saint-Pierre de Champagne avant d’être nommé par Benoît XVI évêque aux armées françaises, en 2009. En décembre 2022, il a été élu à l’Académie des sciences morales et politiques.

 

Une situation tendue dans le diocèse de Strasbourg

 

Le diocèse de Strasbourg vit "une période éprouvante", écrit la CEF. La Conférence des évêques de France écrit dans son communiqué qu’elle "tient à assurer Monseigneur Ravel, les prêtres et l’ensemble des fidèles de l’archidiocèse de Strasbourg, de sa prière et de son soutien fraternel".

 

Un diocèse secoué par les révélations du prédécesseur de Mgr Ravel, Mgr Jean-Pierre Grallet. Le 16 novembre dernier, l'archevêque émérite de Strasbourg avait reconnu des "gestes déplacés" dans les années 80, à l'encontre d'une femme majeure.

 

En septembre 2018, Mgr Ravel s'était engagé dans la lutte contre les abus sexuels en publiant une lettre apostolique "Mieux vaut tard".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don